La régie financière du Katanga impose la patente aux taximen

Plusieurs automobilistes se plaignent du paiement de la patente qu’exigent les autorités provinciales du Katanga. Le directeur provincial  des recettes du Katanga, Marcel Leu, de son coté, indique la patente exigée au chauffeur est un impôt légal et budgétisé par l’assemblée provinciale. 

 

Marcel Leu affirme que le chauffeur, l’exploitant, et même le convoyeur ont plus de revenus qu’une vendeuse du marché. 

«Les chauffeurs qui sont concernés par la patente sont  ceux qui conduisent le mini bus ainsi que les taxis,» a-t-il précisé, avant de poursuivre: «Nous savons généralement que  c’est à  la fin du mois, le propriétaire garde les 90 % des revenus et  les 10% reviennent au chauffeur.» 

Marcel Leu exhorte chaque chauffeur d’obtenir cette patente pour exercer son activité normalement. Cette taxe est perçue sur tout contribuable dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 10 000 USD.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner