Bas-Congo: l’inondation des cultures menace l’alimentation de 20 000 ménages

Un champ des haricotsUn champ des haricots

Un champ des haricots

La pluie diluvienne qui s’est abattue au Bas-Congo lundi 12 décembre a inondé 90 % de champs du secteur de Nkolo dans le territoire de Mbanza Ngungu, à quelque 215 kilomètres de Matadi. L’alimentation de près de vingt mille ménages, dépendants de ces cultures, serait menacée, selon le porte-parole du comité local de développement de Nkolo, qui parle d’une «véritable catastrophe.»

D’après Nzuzi Ndembe, un des leaders paysans de Nkolo  et responsable du groupe  de réflexion et d’appui pour la promotion rurale, une structure basée à Nkolo, environ 18 000 hectares de champs ont été inondés après le débordement des rivières Mvuazi et Kuilu.

A ce jour,  les cultures dévastées concernent les villages suivants:

  • Vuala
  • kinti
  • Luzolo
  • Nzanza
  • Bangu dia Ndimba
  • Bangu dia Zulu.

Selon le porte-parole du comité de développement de Nkolo, Ibrahim Manzukula, les conséquences immédiates de cette situation sont notamment la perte de culture vivrière, la crise alimentaire et semencière dans ces villages et la perte de revenus et du pouvoir d’achat des paysans.

«Cette crise va se faire sentir au mois de février 2012, lors de la prochaine saison de semence avec des retombées néfastes sur les marchés  locaux, notamment  la carence de certains produits vivriers», a-t-il indiqué, citant notamment le manioc, le maïs, le niébé, le soja, l’arachide.

Les paysans de Nkolo, par la voix de Nzuzi Ndembe, lancent un SOS non seulement au gouvernement central et à ses différents partenaires pour obtenir une assistance dans les plus brefs délais.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires