Martin Kobler adresse un message de paix aux groupes armés

Conférence de presse de l’Onu le 28/08/2013 à Kinshasa, animée par le patron de la Monusco, Martin Kobler. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les rebelles burundais du FNL sont effectivement présents et actifs au Sud-Kivu. Le porte-parole militaire de la Monusco, Lieutenant-colonel Félix Basse, l’a confirmé au cours de la conférence de presse des Nations unies mercredi 1er octobre à Kinshasa. En revanche, il n’a pas confirmé les allégations faisant état de la présence des troupes burundaise dans cette zone frontalière. Autre actualité de la semaine, c’est la célébration jeudi 2 octobre de la journée internationale de la non-violence. Une occasion pour le Représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, d’adresser un message de paix au peuple congolais et particulièrement aux groupes armés. A suivre dans cette émission. 

Décryptage

L’UNHAS, c’est le service aérien humanitaire des Nations unies. Quel rôle joue-t-il dans l’humanitaire? Quelle est sa mission dans des zones en conflit ou post conflits ? De quelle flotte aérienne dispose-t-il et quelles sont les catégories de passagers qui voyagent  à bord de ses avions ? Réponses à toutes ces questions avec José Odini et Onesiphore Mushira, respectivement responsable de l’UNHAS en RDC et responsable de la clientèle de ce service. 

Nouvelles en bref

Au total, 37 cas d’enfants  victimes directes des violences liées aux conflits. Des cas documentés par la section Protection de l’enfant de la Monusco du 15 au 26 septembre dernier. Il s’agit notamment d’un garçon de 3 ans,  tué par une balle tirée par un milicien Cheka, de7 filles  violées et 5 autres garçons  utilisés comme combattants sur le champ de bataille. Par ailleurs, selon la même source, six écoles et trois centres de santé ont été attaqués, puis utilisés à des fins militaires ou pillés dans le territoire de Shabunda au cours des affrontements entre les Raïa Mutomboki et les FARDC.

Quatre organisations humanitaires, dont le PAM, ont lancé la semaine dernière des projets d’assistance nutritionnelle et en sécurité alimentaire au profit des 89 000 vulnérables – dont des déplacés, des retournés et des enfants – dans le territoire d’Irumu en Ituri. Ces personnes sont  des victimes de l’insécurité qui prévaut dans cette contrée, selon OCHA. Ces projets font partie du plan de réponses humanitaire financé à hauteur de 4, 8 millions de dollars US grâce à une allocation du Fonds commun humanitaire de la RDC. Ce plan, d’une durée de six mois, vise à apporter des abris, des articles ménagers essentiels, des vivres, des semences et de l’eau potable à environ 150 000 personnes vulnérables touchées par la crise dans cette zone.

Crise d’Ebola: le Coordinateur humanitaire, Moustapha Soumaré, a alloué 2,5 millions de dollars américains pour répondre aux besoins liés à la maladie d’Ebola qui sévit  à l’Equateur depuis le mois d’août. Cet argent sera ventilé entre le PAM et l’Unicef pour un certain nombre d’activités notamment, le fret aérien, le transport des médicaments et du personnel de Kinshasa à la zone infectée ainsi que le financement des projets dans les domaines de l’eau, d’assainissement et d’hygiène.

Enfin, ce SOS lancé par le Cluster Protection pour la protection des civils dans le sud de Lubero et Walikale, au Nord-Kivu. Une centaine de personnes, y compris le personnel médical, enlevées, des femmes violées et des structures de santé pillées. Cela se serait passé le 16 septembre dans le village de Bunyatenge à environ 200 kilomètres au nord de Goma en territoire de Lubero. Ajouter à cela quatre civils tués et plusieurs centaines de déplacés à la suite d’affrontements entre groupes armés en territoire de Walikale le 25 septembre 2014. «Je condamne avec fermeté ces atrocités et j’appelle les groupes armés dans le Nord-Kivu à respecter les obligations du droit international humanitaire qui impose à toutes les parties aux conflits armés, y compris les groupes armés, à prendre toutes les précautions pour ne pas exposer les populations civiles», a souligné Stefano Severe, Représentant régional du HCR et Coordonnateur du Cluster Protection.

Invité

En allant chercher du bois de chauffe dans le parc de Virunga, les femmes déplacées du camp de Mugunga III, à 10 kilomètres à l’Ouest de Goma, sont souvent victimes de violences sexuelles des bandes armées. Comment les mettre à l’abri de ces abus et les aider à cuir sans difficultés  leurs aliments ? Le PAM et le Comité de Réhabilitation du sinistre dans son milieu, CRSM, ont imaginé et mis en place une technique de fabrication des briquettes de chauffe. Ce projet  qui profite à près de 2000 déplacés, explique Vianney Kagamba, Coordonnateur du CRSM et initiateur  du projet.

Nouvelle de province

Le gouvernement français  apporte un soutien de 9 00 000 euros (un million de dollars américains) au PAM. L’annoncé a été faite officiellement  mercredi dernier au cours d’une conférence de presse à la Halle de la Gombe  à Kinshasa. Ce montant est attribué pour appuyer en 2014 deux projets du PAM dans la province de l’Equateur, à savoir le projet «Achats pour le progrès » et l’assistance alimentaire à quelque 5 250 réfugiés centrafricains. Sébastien Daure, attaché de Coopération à l’ambassade de France en RDC, parle de l’objectif et de la répartition chiffrée de ce don.

Portrait

Monusco: Mme Sy Koumbo, PIO/Radio Okapi Goma 

Agenda de la semaine

Le 7 octobre: Journée mondiale d’action pour le travail décent
Le 8 octobre: journée mondiale pour la vue
Le 9 octobre: Journée mondiale de la poste
Le 10 octobre: Journée mondiale de la sante mentale

Ecoutez :

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner