Sur Internet, des initiatives se multiplient pour venir en aide aux enfants du Kasaï

Depuis quelques semaines, plusieurs initiatives sont lancées sur les réseaux sociaux pour collecter des fonds afin de venir en aide aux enfants de la région du Kasaï dont plusieurs milliers risquent de mourir de faim si rien n’est fait pour eux, selon l’UNICEF. Les initiateurs - congolais et étrangers - de ces levées de fonds revendiquent tous la volonté de participer à la réponse à la crise humanitaire que connait cette région du Centre de la RDC.

Des milliers d’enfants en proie à la malnutrition

«Bonjour RDC. Les enfants du Kasaï ont besoin de nous.» C’est par ces mots que commence le tweet épinglé sur son compte qu’Harmony N’Singa tente de mobiliser les internautes sur la situation des enfants du Kasaï. Avec deux autres Congolaise, elle a lancé une collecte de fonds pour venir en aide aux enfants de la région.

En proie à des terribles violences en 2016 et en 2017, cette partie du Centre de la RDC traverse une grave crise humanitaire. Et parmi les principales victimes, les enfants. Dans un rapport publié au début du mois de mai, l’UNICEF mentionne que plus de 770 000 enfants en bas âge souffrent de malnutrition dans cette région. Parmi eux, 400 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère et doivent être soignés de toute urgence.

Harmony N’Singa regrette que cette situation ne soit pas toujours connue de l’opinion nationale congolaise.

C’est pour mobiliser cette opinion qu’elle a lancé avec ses deux compatriotes une collecte de fonds depuis une vingtaine de jours.

«Le constat qu’on a fait est que beaucoup de gens n’étaient pas au courant de l’ampleur de la crise au Kasaï. Depuis un moment, l’information ne semble pas être diffusée de manière importante», explique Harmony N’Singa.

«C’est important que les Congolais participent»

Par des messages diffusés sur les réseaux sociaux ou des messageries téléphoniques, les trois Congolaises invitent leurs compatriotes à alimenter un fond qui va servir à acheter de la nourriture et des médicaments pour les enfants du Kasaï.

De l’argent que l’on peut envoyer notamment par mobile banking à travers des numéros de téléphones que l’on voir sur le compte Twitter d’Harmony N’Singa. Cette dernière fait savoir que la transparence dans la gestion de ces fonds sera assurée : 

«C’est important que nous en tant que Congolais, on participe. […] Il y a des numéros au niveau de mobile money. Il y a aussi des gens qui veulent nous envoyer directement par Western Union à nos noms personnels. Ce que les gens peuvent noter est qu’à la fin il y aura un rapport détaillé de tous les montants qui auront été envoyés [via mobile banking] et ainsi que tous les retraits Western Union. Nous allons tout publier sur Twitter pour plus de transparence.»

C’est une ONG locale qui sera chargée de faire parvenir l’aide auprès des enfants pour lesquels la collecte des fonds est organisée.

«Sauvez le Kasaï»

Cette initiative n’est pas l’unique lancée sur Internet pour venir en aide aux enfants du Kasaï. Le media français Konbini a également lancé une collecte de fonds en ligne. Sur la page d’accueil du site Internet de ce media, on aperçoit une mention en rouge «Sauvez le Kasaï, faites un don sur GoFundMe.com». En 20 jours, plus de 500 000 euros avaient déjà été récoltés.

Invité sur le plateau de l’émission «Touche pas à mon poste» sur la chaine de télévision française C8 le 17 mai dernier, Hugo Clément, journaliste à Konbini, qui a réalisé un reportage sur la situation humanitaire au Kasaï, avait expliqué les raisons qui ont conduit son media à lancer cette levée de fonds.

«On ne pouvait pas revenir d’un reportage comme ça qui nous a bouleversé sans faire quelque chose, sans proposer aux gens qui regardent le reportage d’agir derrière pour essayer de sauver ces enfants et d’améliorer la situation. C’est pour cela qu’on a décidé avec Konbini de lancer une levée de fonds», avait fait savoir Hugo Clément. 

Les fonds collectés grâce à cette initiative seront reversés à l’association Action Contre la Faim (ACF) - déjà présente au Kasaï- pour distribuer la nourriture, prendre en charge les enfants malnutris ou améliorer l’accès à l’eau potable.

Un humanitaire que nous avons interrogé sur l’opportunité de ce genre d’initiatives nous fait savoir qu’au regard de la situation dans la région du Kasaï, toutes les contributions sont les bienvenues.

Pour lui, c’est une bonne chose que des individus seuls ou en groupe fassent preuve de générosité pour venir en aide aux enfants du Kasaï. Notre source explique que les humanitaires ne peuvent pas tout résoudre.

Il attire cependant l’attention des initiateurs de ces collectes de fonds sur la nécessite de bien coordonner la distribution de l’aide sur place. Et il met également en garde contre les tentations de valorisation personnelle ou d'utilisation de la générosité pour des fins autres qu’humanitaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (78)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)