RDC-Elections : Moïse Katumbi et Adolphe Muzito condamnent « l’instrumentalisation » de la Cour constitutionnelle

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse et Katumbi et Adolphe Muzito, dont la candidature a été recalée à la présidentielle, condamnent « l’instrumentalisation » de la Cour constitutionnelle par les ténors du pouvoir en place.

Dans un communiqué conjoint daté du 3 septembre à Bruxelles, les deux personnalités rappellent la nécessité du rejet de la machine à voter, de la révision du fichier électoral et de la décrispation politique comme préalables à la tenue de prochaines élections, conformément à l’Accord de la saint Sylvestre.

Katumbi et Muzito s’engagent aussi à mettre en commun leurs efforts afin de poursuivre les contacts avec tous les candidats à la présidentielle et les principaux leaders de l’opposition en vue de la mise en œuvre d’un plan d’actions commun pour « faire échec au pouvoir en place. »
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (73)
Elections (70)
élection (63)
FARDC (49)
Beni (44)
Monusco (41)
Opposition (32)
ADF (32)
FCC (29)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)