PNUD : Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) Coordonnateur de la phase de lancement du Projet UNPRPD

PNUD

NOTICE DE SELECTION

Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) Coordonnateur de la phase de lancement du Projet UNPRPD  

Référence du dossier : 080/IC/BCNDH/2021

Date : 20/04/2021

Pays : République Démocratique du Congo.

Description de la mission : Consultant national/Coordonnateur de la phase de lancement du   projet UNPRPD

Niveau de poste et d’expérience : National Consultant

Lieu d’affectation : Kinshasa, RDC

Durée de la mission : 4 mois (possibilité de prolongation)

Prière envoyer vos propositions (propositions technique et financière) dûment signées à l’adresse e-mail : [email protected] avec mention de la référence et intitulé du dossier « 080/IC/BCNDH/2021– « consultant(e) national(e) Coordonnateur de la phase de lancement du Projet UNPRDP ». Veuillez noter qu´il est obligatoire d´indiquer cette référence dans l´objet du message. Les propositions transmises sans indiquer la référence correcte du dossier pourraient ne pas être prises en compte.

Votre proposition devra être reçue au plus tard le jeudi 29 avril 2021 à 16 heures de Kinshasa

Toute offre soumise après ce délai sera automatiquement rejetée.

N’hésitez pas à écrire à l’adresse [email protected] pour toute information complémentaire avant la date limite de dépôt des offres.

Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Le PNUD s’engage à recruter un personnel divers en termes de genre, de nationalité et de culture. Nous encourageons de même les personnes issues des minorités ethniques, des communautés autochtones ou handicapées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Le PNUD ne tolère pas l’exploitation et / ou les atteintes sexuelles, ni aucune forme de harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, et / ou toutes formes de discrimination. Tous/tes les candidats/tes sélectionnés /ées devront ainsi se soumettre à de rigoureuses vérifications relatives aux références fournies ainsi qu’à leurs antécédents.

I. Contexte

Le UNPRPD est une initiative conjointe des Nations Unies afin de promouvoir les droits des personnes vivant avec handicap. Dans le cadre d’un appel à projet, le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH), en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) et le Bureau International du Travail (BIT) ont déposé un avant-projet qui fut retenu pour une première phase de lancement. Cette phase de lancement inclue 3 activités principales, soit l’organisation d’un groupe de travail, une analyse situationnelle ainsi que le développement d’une proposition de projet. Pour plus d’information sur le UNPRPD et l’appel à projet, veuillez utiliser le lien ci-dessous : http://www.unprpd.org/

Le ministère délégué responsable des Personnes vivant avec handicap (PVH) et autres Personnes vulnérables (APV) est responsable de coordonner les services sectoriels et programmes de soutien, assurer la protection et l’inclusion des PVH et APV et collaborer avec les autres entités gouvernementales afin d’améliorer la condition des PVH et APV. Le ministère dispose d’un plan d’action annuel qui guide les travaux du ministère et dispose d’un budget alloué d’environ 0,03% du budget global du gouvernement. Les agences de Nations Unies travaillent également avec des organisations de la société civile, notamment des associations et fédérations nationales de PVH, plus particulièrement la Fédération Nationale des Associations des Personnes Vivant avec Handicap du Congo (FENAPHACO) regroupant plus de 529 organisations and associations de PVH à travers les 26 provinces de la RDC.

Il y a eu deux changements importants dans le contexte juridique et réglementaire en RDC qui touche les personnes vivant avec handicap en 2020. Premièrement, le 8 octobre 2020, l'Assemblée nationale a déclaré recevable un projet de loi autorisant la ratification par la RDC du Protocole de la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique, bien que la RDC n'a ni signé ni ratifié ce protocole. Le projet de loi a ensuite été envoyé à une commission parlementaire mixte pour une première lecture.

Deuxièmement, des progrès significatifs ont été accomplis en ce qui concerne le projet de loi sur les personnes vivant avec handicap. Le 9 novembre 2020, la plénière de l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi avant de l'envoyer au Sénat pour une deuxième lecture. Le projet de loi englobe un large éventail de protections, notamment: le droit à la vie des personnes handicapées et l'obligation des autorités publiques d'assurer leur protection et leur sécurité; le droit à la capacité juridique et à une protection efficace contre toute discrimination affectant la liberté de se marier, de fonder une famille et d'exercer l'autorité parentale; l'obligation pour l'Etat de mettre en place une politique de développement de structures spécialisées en faveur des personnes handicapées; le droit à la protection, aux soins médicaux spécifiques, à l'éducation, à la formation, à la réadaptation et à la préparation à l'emploi des enfants handicapés; et l’obligation de l’État d’adopter des politiques et des programmes pour les femmes handicapées.

Objectif de la Consultance

Les principaux objectifs de cette phase de lancement sont d’assurer une plus grande participation des PVH, notamment à travers les OSC les représentant, dans les décisions et les programmes les concernant, leur inclusion (mainstreaming) dans tous les programmes gouvernementaux, ainsi que la conception et mise en œuvre du projet pilote.                                         

Le Consultant National à la coordination de la phase de lancement sera chargé de:

Analyse Situationnelle

-Préparer la table de concertation/séminaire : identifier les partenaires potentiels, institutionnels et organisations de la société civile, élaborer l’agenda, préparer le matériel, incluant la traduction au besoin, en faire les suivis en amont, durant et après la tenue de cet événement.
-Facilitation d’une séance de restitution
-Coordonner l’analyse situationnelle ainsi que la rédaction de la proposition de projet : il est prévu qu’un autre consultant procède à ces parties, mais une coordination et un appui seront essentiels afin d’assurer un suivi et la finalisation du rapport d’analyse situationnelle ainsi que du document de projet. L’analyse situationnelle permettra une concertation avec les différents partenaires potentiels dans le cadre du projet à élaborer (ex. : interviews) et la collecte de données, incluant la recherche, ainsi que la rédaction d’un rapport de cette analyse. Ces éléments serviront à l’élaboration de la proposition, incluant programme d’activités et budget ;
-Accompagner la phase de conception et d’élaboration du projet final ;
-Coordonner les activités de la phase de lancement ;
-Identifier les structures faîtières et organisations de protection des personnes handicapées à l’échelle nationale ;
-Renforcer les capacités des organisations de personnes handicapées, des organisations de familles de personnes handicapées et des points focaux du handicap aux niveaux local et national (en organisant des consultations avec les parties prenantes, au moins 2 séances, y compris des entretiens) ;
-Faciliter la mise en place d’un cadre d’échanges entre les OPH et les futurs animateurs du projet ;
-Collecter et analyser les données (y compris la recherche et l’examen documentaire) ;
-Être le point de contact avec UNPRPD NY pour tous les échanges afin de favoriser le succès de cette phase de lancement ;

-Préparer un plan d’activités à réaliser avec chronogramme pour l’ensemble de la phase de lancement

-Rédiger un rapport de mi-parcours des activités réalisées et à venir, ainsi que les difficultés rencontrées dans le cadre de l’exécution de la consultation ;
-Rédiger un rapport final sur les résultats accomplis pour soumission au BCNUDH. 

Rédaction de la proposition de projet complète

-Proposer des orientations stratégiques et des conseils techniques au consultant associé à la recherche, l’analyse et développement pour l’élaboration de systèmes, de processus et de mécanismes permettant d’appuyer une planification, une mise en œuvre, un suivi et une évaluation efficaces du projet pilote ;

-Consultations avec les parties prenantes ( y compris une réunion préalable avec les organisations de défense des droits des PVH (OPH) pour les informer du projet et de ses objectifs) ;

-Elaboration d’une proposition de projet ( y compris programme d’activités et budget/validation) ;

-Appuyer à la mise en œuvre d’un projet pilote en lien avec le programme ;
-Planification du S&E ( y compris le cadre de résultats).

Résultats attendus durant la phase de lancement :

Un diagnostic institutionnel et un rapport d’identification des besoins du MINPVH et APV et des OPH est effectué ;
Réalisation de la table-ronde de concertation avec tous les partenaires pertinents
Deux rapports d’activité : mi-parcours et final
Un document programme est élaboré et le plan d’action disponible ;
Suivi efficace de l’ensemble des activités, du début du projet jusqu’au dépôt de la proposition
Un projet pilote est élaboré et le plan de mise en œuvre disponible ;
Dépôt des documents de projets, incluant proposition narrative, cadre de résultats et budget associés ;
Une stratégie de mobilisation de ressources/opérations de plaidoyer et un plan de mise en œuvre sont disponibles.

Structure :

Le Consultant travaillera sous la responsabilité générale du Directeur du BCNUDH et sous la supervision directe de l’Unité RIR, en collaboration avec les partenaires de ce projet, soit le BIT, l’UNESCO, le ministère délégué responsable des Personnes vivant avec handicap (PVH) et autres Personnes vulnérables (APV), et autres OSC.

IV. Livrables attendus et termes de paiements

Tous les livrables doivent être validé par l’équipe du projet

Livrable

Durée/échéance

% du contrat

Documents techniques relatifs à la mise en œuvre de l’étude 

Livrable 1 : Protocole définitif de la mission (Début de la mission)

Livrable 2 : Outil définitif de collecte et d’analyse de données (Fin de la mission de collecte de données)

Rapports

Livrable 1 : Un rapport à mi-parcours

Livrable 2 : Un document de projet pilote avec un plan d’action

Livrable 3 : Un rapport final

Atelier

Livrable 1 : Un atelier destiné à partager les résultats, à formuler des recommandations et aboutir à un plan de mise en œuvre.

5. Chronogramme Durée de la mission et lieu d’affectation  

La durée prévue de la mission est de 4 mois. Le lieu d’affectation du/de la consultant(e) sera à Kinshasa, RDC.

6.  Qualifications et Expérience requises

I. Qualifications académiques :

Être détenteur/détentrice d’un diplôme universitaire de niveau Licence ou Doctorat.

II. Expérience :

Expérience d’au moins 6 ans dans le domaine du développement et gestion de projets, ainsi que l’élaboration de documents tels que la programmation d’activités, le cadre de résultats et budget associés.

III. Compétences

Avoir une très bonne connaissance du contexte institutionnel et socio-politique de la RD Congo ainsi que de la structure des organisations de la société civile œuvrant à la promotion et défense des droits des personnes vivant avec handicaps en RDC.
Idéalement, avoir déjà œuvré à la promotion et défense des droits des personnes vivant avec handicaps en RDC
Excellentes capacités organisationnelles, de rédaction et de communication
Maîtrise du Pack Microsoft (Word, Excel, Power Point, Publisher)
Expérience acquise avec l’ONU et/ou une bonne compréhension du mode de fonctionnement des cadres et des structures du système des Nations Unies est souhaitable.

IV. : Langues

Maitrise de la langue française (écrit et oral) et bonne connaissance de l’anglais.

7. Documents constitutifs de l’offre

Les candidatures doivent inclure :

Pour le/la consultant(e)

Un curriculum vitae (formation, expérience dans les domaines susmentionnés, liste des principales publications)
3 références (incluant le nom de la personne-ressource, le titre et les coordonnées)
Une lettre de motivation
Une proposition technique
Une proposition financière

 · Pour la proposition technique:

Une proposition technique (incluant une note méthodologique comprenant le chronogramme des activités pour obtenir les livrables tels que formulé dans les termes de référence de la mission) ;

· Une proposition financière :

Qui comprend, la Lettre d´offre avec une proposition financière – Lettre de soumission au PNUD confirmant l´intérêt et la disponibilité du prestataire individuel (IC) pour la mission – Annexe 2

Le/la Consultant(e) doit remplir et signer la Lettre de soumission au PNUD confirmant l´intérêt et la disponibilité du prestataire individuel (IC) pour la mission – Annexe 2.
Le/la Consultant(e) doit proposer un montant forfaitaire et présenter dans le Tableau des coûts, la ventilation de ce montant forfaitaire (le modèle du tableau des couts est joint à la Lettre de soumission – pages 4-5).

8. Evaluation

Le/la consultant/e individuel(le)sera évalué(e) sur la base de la méthodologie de Notation combinée. Lorsque cette méthode d’évaluation est utilisée, le contrat est attribué au consultant individuel dont l’offre a été évaluée et jugée :

Répondante/conforme/ acceptable et,
Ayant reçu la note globale pondérée la plus élevée sur la base des critères technique et financier spécifiés

Pondération de l’évaluation technique : 70 %
Pondération de l’évaluation financière : 30 %

L’évaluation des offres se déroule en deux temps. L’évaluation des propositions techniques est achevée avant l’ouverture et la comparaison des propositions financières.

Seulement les candidats ayant obtenu la note minimale de 70/100 à l’évaluation de la proposition technique seront appelés à l´entretien technique.

Seulement les candidats ayant obtenu la note minimale combinée de 70/100 à l´évaluation technique (soumission technique + entretien technique) seront considérés pour l’évaluation financière.

Le marché sera attribué au/à la Consultant(e) ayant présenté le meilleur score combiné (rapport qualité/prix, évaluation cumulative).

Les propositions techniques

La proposition technique sera évaluée sur son degré de réponse par rapport aux termes de référence et sur la base des critères suivants :

Critères d´évaluation

Points maximum

Le/la soumissionnaire a-t-il/elle un diplôme Être détenteur/détentrice d’un diplôme universitaire de niveau Licence ou Doctorat.

20

Le/la soumissionnaire a-t-il/elle une expérience d’au moins 6 ans dans le domaine du développement et gestion de projets, ainsi que l’élaboration de documents tels que la programmation d’activités, le cadre de résultats et budget associés.

25

Le/la soumissionnaire a-t-il une très bonne connaissance du contexte institutionnel et socio-politique de la RD Congo ainsi que de la structure des organisations de la société civile œuvrant à la promotion et défense des droits des personnes vivant avec handicaps en RDC.

15

L´approche méthodologique et chronogramme proposée est-elle claire et appropriée aux produits décrits/attendus dans les termes de référence ? 

40

Total note proposition technique

100

Seront jugées qualifiées, les propositions techniques qui obtiendront 70% de la note maximale de 100 points, cette note technique sera pondérée a 70%.

Les propositions financières

Dans une deuxième étape du processus d’évaluation, les enveloppes financières seront ouvertes et les offres financières comparées. Une note financière sera calculée pour chaque proposition sur la base de la formule :

Note financière A = [(Offre financière la moins disante) /Offre financière de A] x 30

Le/la Consultant (e) avec le cumul de notes (Technique + Financière) le plus élevé sera retenu pour le contrat.

Le/la Consultant(e) fait sa proposition financière suivant le Tableau des coûts dans l´Annexe II (Lettre de soumission au PNUD). Il doit proposer un montant forfaitaire et présenter, dans le Tableau des coûts, la ventilation de ce montant forfaitaire.

Le/la consultant/e devra inclure tous les frais lui permettant d’exécuter la mission suivant la durée prévue.

Les paiements seront effectués sur la base de la production des livrables tels que mentionné dans la Section 3 – Livrables et Tranches de Paiement.

Seulement les candidats ayant obtenu la note minimale combinée de 70/100 à l´évaluation technique seront considérés pour l’évaluation financière.

9. Autres information pertinentes

Le soumissionnaire retenu de 65 ans ou plus sera appelé à présenter un certificat médical complet ainsi qu´un certificat d’aptitude physique à travailler et à voyager. Les frais des examens seront à sa charge et le rapport médical devra être approuvé par un médecin approuvé par les Nations Unis.

Le (la) consultant(e) retenu(e) devra prendre toutes les dispositions nécessaires pour faire les formations sécuritaires requises avant tout démarrage de mission (ces certificats sont obtenus en ligne, le PNUD fournira tous les détails au consultant retenu au moment de l´attribution du contrat).

ANNEXES

ANNEXE 1 – Termes et Conditions des contrats IC (Individual Contracts)

ANNEXE 2 – Lettre de soumission au PNUD confirmant l´intérêt et la disponibilité du prestataire individuel (IC) pour la mission (y compris le tableau des couts)                                                               

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Responsabilités

Du fait du caractère gratuit de la rubrique emploi de notre site, Radio Okapi n'a pas toujours la capacité de modérer toutes les annonces publiées. Nous attirons donc votre attention sur le fait que Radio Okapi ne peut pas être tenue pour responsable des annonces publiées de bonne foi qui s’avéreraient de nature frauduleuse.

Nous essayons autant que possible de vérifier toutes les offres d'emploi qui nous parviennent. Cependant, soyez vigilant avant de candidater et refusez systématiquement tout "employeur" vous demandant de l'argent pour votre dossier de candidature