WWF-RDC: Coordonnateur Forêt et Agriculture

LE FONDS MONDIAL POUR LA NATURE EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO (WWF-RDC) recrute un

Coordonnateur Forêt et Agriculture

Les écosystèmes forestiers de la RDC représentent plus de 60% (145/235 Mha) de la superficie totale des forêts du Bassin du Congo et constituent le deuxième plus grand bloc de forêt tropicale de la planète. En outre, le secteur agricole de la RDC, largement dominé par l’agriculture de subsistance, touche environ 2/3 de la population Congolaise. Cependant, la production agricole en RDC a été considérablement négligée en dépit des conditions agro-écologiques favorables et de la disponibilité d’immenses superficies de terres arables. En conséquence, la production alimentaire nationale est insuffisante pour répondre aux besoins du pays, et de nombreux produits alimentaires de base sont importés. Avec un taux de croissance démographique de 3%, la population a désormais recours à des pratiques agricoles non durables, conduisant à la dégradation des forêts et à la perte d'habitats d’espèces fauniques. En parallèle, de nombreux investissements dans le secteur de l'agriculture commerciale, comme par exemple la production d'huile de palme destinée à l'exportation, sont en cours de planification et de mise en œuvre en RDC. Ces investissements de plus en plus importants justifient la nécessité d'engager des discussions avec le Gouvernement Congolais, le secteur privé et les autres acteurs impliqués pour favoriser l'adoption des pratiques agricoles durables, les normes ainsi qu’un efficace aménagement du territoire intégrant les zones à haute valeur de conservation.

Dans l’optique d’apporter des éléments de solution à ce problème et afin de s’aligner sur le nouveau cadre des objectifs du réseau WWF, le bureau WWF-RDC a révisé sa stratégie de conservation pour la période allant de 2016 à 2020. Le plan stratégique ainsi révisé est basé sur 3 principaux piliers à mettre en œuvre dans les 5 paysages prioritaires de WWF en RDC. L’un de ces 3 piliers est consacré aux questions relatives à la gestion durable des forêts et de l’agriculture.

Dans ce contexte, le Coordonnateur Forêt et Agriculture assure la coordination de la mise en œuvre de la stratégie de conservation de WWF-RDC dans sa composante Foret et ’agriculture. A ce titre, il/elle est responsable de la contribution critique de la RDC aux objectifs globaux de WWF, notamment en ce qui concerne les pratiques Forêt et Agriculture. Il/Elle est responsable de l’économie verte et de la forêt concernant le dialogue sur les politiques au niveau national et assure la mise œuvre efficiente et efficace du programme dans les paysages prioritaires de WWF-RDC. A cet  effet, il/elle assure l’interconnexion entre les politiques et les activités sur terrain, liés au développement des activités forestières et agricoles, y compris les chaînes de valeur dans l’ensemble de la RDC.

Lieu du travail: 

Le poste sera basé à Kinshasa                   

Principales responsabilités:

Forêt:

         Agir comme point focal de la pratique forêt pour WWF-RDC pour faire progresser l'agenda duréseau forestier ;

         Coordonner la mise en œuvre de la stratégie de WWF-RDC dans sa composanteForêt et Agriculture en collaboration avec tous les paysages ;

         Assurer la supervision et la coordination de l’exécution des différents projets de son programme, notamment la planification, le suivi et l’évaluation des activités, la révision des plans de travail, etc. …

         Coordonner la collecte et l’analyse et la diffusion des données relatives aux résultats planifiés du programme thématique Forêts et Agriculture en étroite collaboration avec le responsable Suivi &Evaluation ;

         Assumer la responsabilité de la gestion administrative et financière efficace du programme (suivi de l’exécution des budgets, utilisation correcte des ressources, soumission des rapports dans les délais impartis et suivant les formats appropriés) ;

         Assurer l’implication du WWF dans les processus  nationaux,  régionaux et internationaux de gestion durable des forêts et de l’agriculture ;

         Coordonner les activités de renforcement des compétences de l’Administration forestière de la RDC en vue d’en améliorer la capacité d’intervention en matière de contrôle forestier ;

         Appuyer la mise en œuvre de la stratégie d’utilisation des terres (Land Use Plan) par le truchement des pôles de programmes de WWF-RDC ;

         Solliciter le soutien du Coordonnateur Régional du Programme Forêt afin d’assurer une bonne coordination des programmes forestiers du réseau WWF au niveau de l’Afrique centrale ;

         Coordonner les efforts des différents projets de WWF en RDC dans la lutte contre l’exploitation illégale des forêts ; les efforts des différents projets de WWF-RDC en matière de reboisement et agroforesterie ; les efforts d’atténuation liés à l’exploitation non durable des forêts dans le cadre des processus REDD+ ;

         Entretenir des relations constantes avec le Gouvernement pour accélérer le processus national de zonage (National LUP);

         Assurer le développement d’un Programme PES (Payment for Environmental Services = Paiement pour Services Environnementaux) durablement financé par le mécanisme REED+ facilitant la participation d’un large éventail des parties intéressées (le public, le privé, les communautés, et les peuples autochtones) ;

Agriculture :

         Faciliter l’identification des pratiques de gestion durable et intégrée des terres et d’agro-systèmes pour les tester et les répliquer tout en capitalisant sur la connaissance locale/indigène, sur les innovations et les récents constats et résultats de recherches, et ceci, en étroite collaboration avec les dépositaires d’enjeu aux connaissances pertinentes. 

         Entretenir des relations constantes avec le personnel du Gouvernement pour promouvoir un cadre réglementaire national de nature à faciliter l’intégration de la gestion durable d’agro-éco-systèmes et de la conservation de l’agro-biodiversité dans les politiques et les plans provinciaux de production (par exemple : huile de palme, hévéa, café, cacao)pour assurer la réalisation des objectifs de déforestation zéro. 

         Maintenir un contact étroit avec les partenaires et les projets tout en assurant une communication adéquate relative aux activités nationales et ceci, avec toutes les parties prenantes, en l’occurrence, le Gouvernement, le secteur privé, les ONGS partenaires ; inviter et encourager à cette démarche une participation de partenaires multiples dont, particulièrement, et comme il se doit, les groupements locaux impliqués dans les activités nationales et les consultations.

 

Autres :

         Réviser tous les rapports techniques des différents projets du Programme Forêt

         Appuyer la levée des fonds sur les activités du programme Forêt et Agriculture en collaboration avec l’unité FundraisingPartnership ;

         Effectuer d’autres activités à la demande du Directeur de conservation.

Profil:

Qualifications requises

Titulaire d’un diplôme d’études supérieures au moins de niveau Maîtrise en économie rurale ou forestière ou environnementale ou autre domaine similaire avec un minimum de 7 ans d’expériences cumulées par rapport à la  gestion de projets, aux processus REDD+ et à l’agriculture durable. Preuves de gestion au sein des organisations internationales de conservation serait un atout.

Compétencesrequises

         Bonne connaissance des thématiques et enjeux de la conservation des ressources naturelles et du développement socioéconomique des populations rurales.

         Connaissance des aspects liés au REDD+ et à l’économie verte. 

         Bonne capacité de gestion et de conduite d’équipe avec un excellent sens d’organisation.

         Maîtrise de la gestion axée sur les résultats.

         Excellentes capacités analytiques et de résolution de problèmes complexes.

         Bonne capacité de négociation, de communication et de facilitation

         Connaissance de la RDC et de l’Afrique Centrale constituerait un atout,

         Une expérience avec des institutions financées par les bailleurs de fonds, particulièrement les institutions de conservation, sera un avantage certain.

         Esprit d’équipe, dynamique, positif et à l’écoute.

         Adhérer aux valeurs de WWF: Compétence, Optimisme, Détermination et Engagement.

Dépôt de candidatures:

Les candidats  intéressées et qui remplissent les conditions  reprises plus haut sont priées de faire parvenir une lettre de motivation accompagnée d’un CV à jour avec trois personnes de références à l’attention du Responsable des ressources humaines aux adresses ci-après : [email protected]

ou déposer le dossier à l’adresse suivante : 14 avenue Sergent Moke, Concession SAFRICAS C/Ngaliema

Ne seront contactés que ceux qui seront sélectionnés.

Date limite de dépôt des candidatures: 08 mai 2016

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Responsabilités

Du fait du caractère gratuit de la rubrique emploi de notre site, Radio Okapi n'a pas toujours la capacité de modérer toutes les annonces publiées. Nous attirons donc votre attention sur le fait que Radio Okapi ne peut pas être tenue pour responsable des annonces publiées de bonne foi qui s’avéreraient de nature frauduleuse.

Nous essayons autant que possible de vérifier toutes les offres d'emploi qui nous parviennent. Cependant, soyez vigilant avant de candidater et refusez systématiquement tout "employeur" vous demandant de l'argent pour votre dossier de candidature