Kampala : des chefs d'Etat discutent de la situation de plus de 11 millions de réfugiés

Retour des refugiés congolais de la Tanzanie à Kalemie

Retour des refugiés congolais de la Tanzanie à Kalemie

La capitale ougandaise abrite, depuis lundi, un sommet de l’Union africaine consacrée à la question des déplacés internes, des réfugiés et des rapatriés. Ce sommet vise à répondre aux causes profondes des déplacements forcés des populations et à y trouver des solutions, rapporte radiookapi.net

«L’Union africaine relève le défi du déplacement forcé en Afrique.» Tel est le thème retenu pour ces assises axées sur les personnes déracinées intérieurement en Afrique. Les participants devront identifier des moyens d’empêcher les déplacements forcés, d’améliorer la protection des personnes déracinées de force ainsi que de répondre aux besoins spécifiques des femmes et des enfants déplacés en Afrique.

Au regard de l’accroissement du nombre des déplacés dans ce continent, soit 11, 6 millions au début 2009, les participants devront adopter une convention de l’Union africaine sur la protection et l’assistance en faveur des déplacés internes. Il s’agit-la d’un instrument juridique international ayant force de loi sur les déplacés en Afrique.
Une quarantaine des chefs d’Etat et de gouvernement de tout le continent prennent part à ces assises, qui devront se clôturer le 23 octobre. Le secrétaire général des Nations Unies y est représenté par le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés, António Guterres.

Ce rassemblement du genre, rappelle-t-on, intervient 40 ans après le tournant qu’a constitué la Convention de I’OUA de 1969 régissant les aspects propres aux problèmes des réfugiés en Afrique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner