Goma: Julien Paluku appelle les militaires issus des ex-groupes armés à accepter la permutation


Julien Paluku, gouverneur du Nord Kivu

Certains hommes de troupes issus des ex-groupes armés et intégrés au sein de l’armée congolaise ne seraient pas favorables à la mesure de permutation vers d’autres provinces. Une mesure prise par le président de la RDC, Joseph Kabila.
Les autorités provinciales soulignent que cette mesure annoncée par le Chef de l’Etat lors de son dernier séjour à Goma va sûrement contribuer au retour de la sécurité dans la région et qu’il faudrait que les concernés s’y conforment.

« Qui de nous viendra exploiter le gaz méthane quand on sait qu’il y a des gens qui disent que quand ils sont déployés au Nord-Kivu, ils feront la guerre ? », s’est interrogé Julien Paluku, mardi 21 septembre à Goma au cours d’une conférence de presse.

Dans ses propos, Julien Paluku ne cite aucun groupe, mais les journalistes, dans leurs questions, citent nommément les militaires issus de l’ex-mouvement armé CNDP.
Actuellement déployés au Nord et Sud-Kivu, dans le cadre des opérations Amani Leo, des ex-éléments de ce groupe armé disent ne pas dépendre de la 8è région militaire, visée par cette mesure.
A ce sujet, un responsable du CNDP a déclaré:

«Les troupes issues du CNDP sont au Nord-Kivu et au Sud-Kivu. Elles ne sont donc pas visées directement par la mesure d’éloignement annoncée par le Chef de l’Etat ».

Le chef d’Etat major général des FARDC, Didier Etumba, a aussi rappelé cette mesure, lors d’une parade, lundi dernier à Goma.

«On n’est pas militaire uniquement pour sa tribu, son ethnie ou pour son territoire, les militaires qui seront permutés dans d’autres provinces doivent accepter leur mutation», a-t-il indiqué.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner