Kabinda : une centaine d’inspecteurs de l’enseignement réclament 15 mois d’arriérés de salaire

Plus de cent inspecteurs et agents administratifs de de l’inspection principale provinciale Kasai-Oriental 3 manifestent depuis deux jours dans la cité de Kabinda au Kasaï-Oriental. Leur porte-parole a affirmé qu’ils réclament quinze mois d’arriérés de salaires. Ils accusent le service de paie de l’enseignement (Secope) d’être à la base de leurs omissions de la liste de paie.

Parmi les victimes d’omissions, on compte trente-huit inspecteurs de l’enseignement et quatre-vingt-quatre agents administratifs.

La plupart d’entre eux touchaient mensuellement leurs salaires jusqu’en 2011. Mais depuis 2012, ils ne sont plus payés. Désormais, ils vivent de la mendicité. Et leurs femmes ramassent et vendent les mangues pour arrondir les fins de mois. Ce qui ne les honorent pas de part la noblesse de leur métier.

Le directeur provincial de la direction Kasai-Oriental 3 du Secope, Jacques Adrien Lunda,a assuré que toute les démarches ont déjà été menées pour le paiement des inspecteurs. Il ne reste que la décision du gouvernement de décider pour que les salaires des inspecteurs de l’enseignement soient débloqués.

Faits confirmés par le Commissaire de district de Kabinda qui a invité les inspecteurs non payés à l’apaisement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner