Accusations d’exploitation sexuelle à Libenge: des ONG se disent indignées

Le Réseau communautaire de protection de l’enfant (Recope)/Equateur s’est dit indigné par les accusations d’exploitation sexuelle dont font l’objet les agents des organisations humanitaires du territoire de Libenge.

Cette plate-forme d’ONG de défense des droits de l’enfant, réunie mardi 17 janvier, a demandé que les auteurs de ces actes, s’ils sont avérés, soient sanctionnés.

Le leader des jeunes de ce territoire, Steve Emange a témoigné lundi 16 janvier à Radio Okapi que ces humanitaires se livraient à l’exploitation sexuelle en échange des abris pour les victimes et parfois pour leurs familles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner