La Monusco préoccupée par des allégations d'actes cruels contre les populations à Masisi

Dans un communiqué publié le jeudi 13 février, la Monusco indique avoir été informée de plusieurs violations graves des droits de l’homme, dont l’exécution sommaire de plus de 70 hommes et femmes, commises dans les groupements de Nyamaboko I et II, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).  

Martin Kobler, le Chef de la Monusco, se dit « extrêmement préoccupé par ces allégations très graves qui sont inacceptables », soulignant que les personnes impliquées dans de tels actes doivent faire face à la justice.

Selon la mission onusienne, les exécutions sommaires auraient été principalement commises par des groupes armés terrorisant la population. Une mission de la Monusco est sur le terrain pour vérifier les faits.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner