Kisangani: plaidoyer pour l’encadrement de 300 orphelins de Manzinga

Environ trois cents enfants, filles et garçons, âgés de moins de 15 ans de la chefferie Manzinga en territoire de Niangara (Province Orientale) devront être encadrés par le gouvernement, a plaidé mardi 20 janvier le chef de cette localité, Edmond Ngbangala. Dans son rapport adressé à sa hiérarchie, il a indiqué que les parents de ces enfants sont morts en 2009, suite aux exactions des rebelles ougandais de la LRA.

Ces enfants vivent actuellement dans la délinquance, a déploré le chef de la chefferie Manzinga.

« Ce sont des enfants qui vont grandir dans des situations inhumaines et vont créer des problèmes pour la société. Vous savez que c’est une zone qui est sinistrée depuis plus de 5 ans. 90% d’enfants ne sont pas scolarisés. Ils sont en train de consommer des chanvres et des boissons alcoolisés. Ils volent, cassent des maisons. Ils constituent un danger public », a affirmé Edmond Ngbangala.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner