Le Phare : « Révélations de la Monusco sur le M23 : silence inquiétant du gouvernement ! »

Une vue de la salle de conférence de la Monusco, pendant le point de presse hebdomadaire à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 31 mai 2012

Si Kigali se trouve dans la tourmente, Kinshasa donne l’impression d’avoir perdu ses repères, indique Le Phare dans sa une de ce matin. Le journal fait remarquer que le rapport confidentiel de la Monusco faisant état de la présence des militaires rwandais dans les rangs du CNDP et du M23 et dont la BBC s’est procuré la copie a provoqué un véritable tsunami dans l’opinion.

Le Potentiel abonde dans le même sens et titre : «  Guerre dans l’Est du pays : tous dans l’embarras »

Le journal trouve que les révélations faites dernièrement par les services de l’ONU ont mis en émoi l’opinion publique. Le potentiel souligne que le mercredi 30 mai 2012, le gouvernement s’est expliqué – sans témoins – devant l’Assemblée nationale sur ce qui se passe dans l’Est de la République. Le journal rapporte également un coup de théâtre à la Monusco qui s’est rétractée, selon le journal. Au cours de sa conférence de presse hebdomadaire, la mission des Nations unies pour la stabilisation en RD Congo a affirmé ne pas détenir suffisamment de preuves pour charger le Rwanda. Décidément, note le Potentiel, la guerre dans l’Est du pays embarrasse tout le monde. Même Kigali, obligé de sortir ses gongs pour se défendre.

De son côté, L’Observateur titre : « Bosco Ntaganda ”ressuscité” »

« Je suis prêt à faire face à la justice au Congo mais pas à me rendre à la Haye », a déclaré le général rebelle Jean-Bosco Ntaganda alias Terminator qui a fait sa réapparition après s’être éclipsé durant quelques semaines, rapporte le quotidien.

Le journal note qu’après avoir disparu des radars des autorités congolaises et de la CPI, Bosco Ntaganda vient de faire une réapparition vocale. Dans une interview exclusive accordée au service des Grands-Lacs de la BBC, le général mutin accuse la CPI de partialité, rapporte L’Observateur.

Dans un tout autre chapitre, La Prospérité titre : « Enrichissement illicite, Le MLC et Alliés en justice contre des anciens ministres et premiers Ministres ! »

Le quotidien fait savoir que le MLC et alliés sont d’avis que certains membres des gouvernements Gizenga et Muzito n’ont jamais déclaré leurs biens dans les trente jours ayant suivi la fin de leurs fonctions respectives, violant ainsi, selon eux, l’article 99 de la constitution. Dans leur mémorandum, le MLC et alliés demandent au procureur général de la République de se pencher sur le rapport de la commission Economique et financière de l’Assemblée Nationale relatif à l’exécution du Budget, exercice 2009, explique La Prospérité.

Information que confirme Le Potentiel en signant: « Soupçons d’enrichissement illicite, Le procureur général de la République saisi pour engager des poursuites contre les ministres honoraires »

Le journal relève que le procureur général de la République a été saisi le mercredi 30 mai 2012 par le groupe parlementaire MLC et alliés afin de déclencher les poursuites judiciaires contre les anciens membres du gouvernement 2007-2011.

Et pour terminer L’Avenir signe : « Insécurité dans la capitale : des faux militaires traquent les gens au centre-ville de Kinshasa»

Le quotidien note  que ce phénomène prend de l’ampleur depuis plusieurs mois dans la capitale congolaise, très souvent sur le long du Boulevard du 30 juin et d’autres artères de la commune de la Gombe, au centre-ville de Kinshasa.

Selon le journal, Il y a des personnes s’identifiant comme étant des éléments des FARDC qui se mettent systématiquement à dépouiller des passants.

Circulant en grand nombre et en tenue civile, ces hommes s’activent à traquer des gens au nom de l’armée, mais on ne sait pour le compte de quel service il opère, conclut L’Avenir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner