La Prospérité : « Porte-parole de l’opposition, Etienne Tshisekedi hors jeu ! »

Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de mercredi 6 juin 2012

« Le président de l’UDPS n’est ni intéressé, ni obsédé par ce poste », note La Prospérité en une. Etienne Tshisekedi wa Mulumba n’est pas, non plus, partisan de la logique du pouvoir pour le pouvoir. Il ne croit même pas à l’idée du partage de quoi que ce soit au sein de l’opposition politique congolaise, poursuit le journal.

‘’L’UDPS et Tshisekedi ne font plus partie de l’Opposition’’, a déclaré sans ambages, mardi, en fin de la soirée, un des cadres du parti, joint au téléphone par le quotidien.

« Le poste de Porte-parole ? ’Non, Tshisekedi n’en a pas besoin. C’est, même, à la limite, une provocation », a-t-il conclu.

Autrement dit, souligne le tabloïd, l’UDPS campe encore sur ses positions initiales quant au combat pour la ‘’vérité des urnes’’.

Forum des As: « La Belgique dénonce toute ingérence en RDC »

Forum des As titre ce matin en une sur l’audience que le Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon a accordé à l’ambassadeur de Belgique en RDC. Selon le journal, le diplomate belge a déclaré à l’issue de cette audience que toute ingérence étrangère en RDC doit cesser. Allusion faite aux dernières évolutions sur la situation sécuritaire au Nord et Sud Kivu. Les organisations internationales ont effet accusé le Rwanda de soutenir une mutinerie qui secoue ces deux provinces de l’est de la RDC une fois de plus.

Le Phare: « La proposition de loi modifiant la Ceni est sur la table de Minaku »

C’est Le député Emery Okundji qui l’y a déposé mardi, rapporte le confrère !  Les points essentiels du nouveau texte visent à garantir la neutralité et l’indépendance de la Ceni. Lesquelles devraient être matérialisées par l’entrée des représentants de la société civile au bureau de cette institution citoyenne, renchérit Le Phare.

Le Potentiel: « Nouveaux billets de banque : les «surdoués» sont sur une mauvaise pente »

Dès le 2 juillet 2012, indique le quotidien, la Banque centrale du Congo (BCC) va injecter sur le marché congolais de nouvelles coupures du Franc congolais. Il s’agit, selon Le Potentiel, des coupures de 1 000, 5 000 et 10 000 FC. Un challenge difficile à relever par l’autorité monétaire même si elle prétend préserver la stabilité du cadre macroéconomique. Pour le confrère, l’initiative est tellement hasardeuse que mardi, le gouverneur de la BCC Jean-Claude Masangu a dû être convoqué par le chef de l’Etat qui voulait se faire une religion.

De faux pas en ratés, renchérit Le Potentiel, les «surdoués» de la République viennent de se placer sur une mauvaise pente en donnant de manière précipitée leur quitus à la mise en circulation des coupures inflationnistes.

L’Avenir précise quant à lui que des annonces seront faites toutefois dans la presse lors de la mise en circulation de ces nouvelles coupures qui se fera progressivement pour éviter tout dérapage, notamment en termes de dévaluation du franc congolais et les effets d’entraînement.

Le Potentiel : « Le gouvernement a 16 jours pour convaincre le FMI »

Sous ce titre, Le Potentiel annonce une mission du FMI du 5 au 21 juin 2012 à Kinshasa et pense que si le gouvernement convainc le FMI, ce sera l’ultime sauvetage de son programme économique, le PEG2.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner