Le Phare : « Les jeunes de Goma réclament des armes »

Deux militaires de Fardc avec des armes lourdes, lors du défilé du 30 juin 2010 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse de mardi 10 juillet 2012

Les dernières évolutions de la rébellion du M23 alimentent la presse kinoise de ce mardi 10 juillet. En une, Le Phare titre : « Les jeunes de Goma réclament des armes ».

Sous les vrombissements des moteurs, klaxons, sifflets et cris de colère, les jeunes gens de Goma sont descendus dans les rues de cette ville frontalière au Rwanda, lundi 9 juillet, criant à tue-tête tout au long du parcours menant au quartier où se trouve le bâtiment qui abrite la 8ème Région Militaire pour réclamer des armes et munitions de guerre.

« Un mouvement spontané de colère, d’indignation, de désespoir d’une population qui s’estime abandonnée par ceux qui sont sensés la protéger contre des perturbateurs de l’ordre et de la paix sous des prétextes fallacieux pour couvrir des ambitions hégémoniques. «Comme vous ne voulez pas combattre, donnez-nous des armes et des munitions pour bouter dehors les envahisseurs rwandais», tel est l’appel  que lançaient ces jeunes gens tout au long de leur progression vers l’Etat Major provincial de la 8ème Région militaire des FARDC. Dieu merci, on n’a enregistré  aucun incident majeur mais cette montée de fièvre a eu comme effet d’être interprétée en sens divers particulièrement par les populations d’expression kinyarwanda dont certains ont pris la direction des villes et localités du Rwanda voisin », écrit Le Phare qui voit en ce mouvement spontané un signal clair en direction de la communauté internationale.

La circulation des véhicules et motos a été momentanément perturbée sur les grandes artères de cette ville provoquant par moment la panique parmi les habitants des quartiers situés loin des artères principales empruntées par les manifestants, rapporte le quotidien. Des jurons, des quolibets, des appels à la mobilisation générale fusaient de partout jusqu’aux piétons qui s’étaient aussi mis dans la danse de sorte que la foule grossissait au fur et à mesure que cette marée humaine avançait vers le lieu du rendez-vous.

Selon Le Phare Ce mouvement spontané des jeunes gens réclamant des armes rappelle celui qui avait eu lieu au lendemain du raid manqué des éléments rwandais commandés par le général James Kabarebe en août 1998 pour prendre la ville de Kinshasa.

La Tempête des tropiques consacre sa une au sommet interministériel de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) prévu ce mercredi 11 juillet à Addis-Abeba sur la situation dans l’est de la RDC. Une annonce faite par le Congolais Ntumba Luaba, secrétaire exécutif de la CIRGL. La Tempête des tropiques constate que la RDC part diminuée avec notamment la défection de plusieurs militaires qui ont traversé la frontière pour aller déposer les armes en Ouganda et puis avec la chute de Bunagana, ainsi que les conséquences des affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 sur la population civile.

L’autre point faible de la RDC, relève La Tempête des Tropiques, c’est le fait que Bunagana est toujours occupé par des policiers proches du M23. Malgré ce qu’on présente comme retrait de ces rebelles.

Sur le même chapitre, L’Observateur relaye les propos de Ntumba Luaba, secrétaire exécutif de la CIRGL : ” Nous demandons aux mutins du M 23 de revenir à la raison “, tout en menaçant  des poursuites judiciaires les auteurs des crimes contre l’humanité.

Autour de cette énième guerre de l’Est, Le Potentiel nous renseigne que les évêques catholiques, de la Cenco affirment que les tensions récurrentes dans l’Est du pays tiennent au schéma de la Balkanisation de la République démocratique du Congo. Aussi, ont-ils rappelé, poursuit le journal, que «l’intégrité du territoire de la RDC n’est pas négociable», appelant en même temps la population congolaise à barrer la route à tous ses ennemis.

La Prospérité se fait également l’écho de l’appel des évêques contre la balkanisation de la RDC et titre en une: « Paroisses et aumôneries catholiques mobilisées contre la
Guerre à l’Est : les évêques disent non à la balkanisation ! »
Le journal relève que « les évêques de la RDC invitent les députés ainsi que le peuple congolais à un sursaut patriotique pour ne pas être complice de ce plan macabre d’émiettement et d’occupation de notre territoire national ».

Et pour clore cette revue de presse, Le quotidien de l’avenue Colonel Ebeya nous renseigne qu’en Province Orientale: la FRPI de Cobra Matata et les FARDC s’affrontent de nouveau

Ces affrontements entre FARDC et les miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) du colonel dissident Matata Banaloki alias Cobra Matata, souligne L’Observateur, sont survenus deux jours après que les FARDC ont fourni des vivres et un peu d’argent aux miliciens dans le cadre du processus de négociation de paix.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (63)
Elections (60)
Ebola (58)
RDC (57)
FARDC (53)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)