L’Avenir : « Le divorce, les Etats-Unis suspendent leur coopération militaire avec Kigali »

Au milieu, le président rwandais Paul Kagame lors d’une visite à Goma en RDC.

Revue de presse kinoise du lundi 23 juillet 2012

L’Avenir titre ce matin sur la suspension de l’aide militaire des Etats-Unis en faveur du Rwanda. Pour le journal, cette décision du Pentagone fait suite à l’implication manifeste de Kigali dans la déstabilisation de l’Est de la RDC et à ses élans expansionnistes visant la balkanisation de ce grand pays.

La décision du Gouvernement américain d’isoler militairement le Rwanda est une étape décisive qui consacre la victoire diplomatique de Kinshasa sur le régime criminel de Kigali, commente le quotidien qui estime que cette mesure est une aubaine pour Joseph Kabila qui devrait désormais réaliser son plan de développement et de modernisation de la RDC.

Le journal indique que le gouvernement congolais se dit satisfait de cette pression des Etats-Unis et pense que le Rwanda ne peut pas rester indifférent suite à une décision prise par son principal soutien dans la Communauté internationale.

Tôt ou tard, la vérité finit par triompher, tranche le quotidien qui n’hésite pas à parler de divorce entre Kigali et Washington.

Le même sujet est en une du Phare : « Suspension de l’aide militaire des USA au Rwanda : Faux pas interdit pour Kinshasa ».

Pour le journal, Kigali rate des fonds évalué à environ 200 000 dollars américains. Et le confrère estime que Kinshasa devrait éviter des initiatives malheureuses, telle que celle du récent sommet de l’UA.

Au lieu de chercher la condamnation du Rwanda, poursuit le tabloïd, notre pays a opté pour un modus vivendi, qui s’est traduit par le projet de mise en place d’une force neutre à la frontière commune avec la Rwanda.

Le Phare note que notre diplomatie devrait plutôt maintenir la pression sur la Rwanda au Conseil de sécurité de l’Onu, l’UA, à l’UE, à Washington, Paris, Londres et Bruxelles.

La Prospérité s’intéresse, elle, au message des évêques catholiques qui ont annoncé le samedi dernier plusieurs actions à mener pour dénoncer « la balkanisation du pays ».

« 1er août : les Evêques seront dans la rue ! », titre le journal.

Si ça et là la mobilisation générale prônée par le Gouvernement semble traîner les pieds, note la consœur, les Archevêques et Evêques, membres de la Cenco ont décidé de passer à la vitesse supérieure pour traduire, dans les faits, leur refus catégorique au plan de balkanisation qu’ils voient déjà prendre corps dans l’Est de la RDC.

Battre le pavé de façon pacifique, organiser des prières, à la fois de combat, pour frapper d’aveuglement les ennemis du Congo, et d’intercession en faveur de la RDC, organiser des collectes de fonds en faveur des concitoyens victimes des atrocités dans la partie Est de la RDC,… telles sont, souligne le tabloïd,  les stratégies adoptées par les prélats.

Par ailleurs, le journal croit savoir que dans le souci de consolider une paix durable dans la région, une rencontre de haut niveau est prévue dès aujourd’hui 23 juillet à Nairobi, au Kenya, avec les Evêques de la RDC, du Rwanda, du Burundi et de l’Ouganda. Cette rencontre est élargie aux Evêques Protestants et Orthodoxes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner