Le Potentiel : « Kigali se défend sans convaincre, les sanctions des Nations unies attendues »

Revue de presse du mercredi 29 août 2012

La ligne de défense de Kigali n’a convaincu personne au Conseil de sécurité des Nations unies, rapporte Le Potentiel à sa une de ce mercredi matin. La réplique de 130 pages présentée par la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mishikiwabo n’a « pas pu distraire la lucidité des membres du Conseil qui ont réservé une fin de non recevoir à cette argumentation cousue d’un tissu de contre-vérités ».

Les violations documentées par les experts onusiens sont donc indémontables, poursuit le potentiel. Selon ce journal, Les sanctions diplomatiques et les poursuites pénales sont attendues dans les tout prochains jours. Le Potentiel rappelle que cette réplique faisait suite au rapport préliminaire des experts des Nations unies qui accuse le Rwanda de soutenir la rébellion du M23 au Nord-Kivu.

Conncernant la situation de guerre au Nord Kivu, L’Observateur souligne que le réseau européen pour l’Afrique centrale (EurAc) appelle l’Union européenne (UE) et ses Etats membres à geler «toute aide budgétaire au Rwanda et à limiter leurs interventions à des appuis programmes». L’appel de l’EurAc intervient après le gel successif de l’aide militaire et financière destinée au Rwanda par les Etats-Unis d’Amérique,  l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas et la Suède pour son soutien présumé aux rebelles du M23, rappelle ce journal.

« Il y sera », titre La Prospérité dans son éditorial consacrée à la venue annoncée de François Hollande au XIVè sommet de la Francophonie à Kinshasa. Pendant que les uns s’appliquent au compte à rebours sur la tenue de ce sommet prévu au mois d’octobre, à Kinshasa, les autres ont continué à supputer ou à soutenir leurs argumentaires sur l’absence du président de la France, François Hollande à ces assises et d’autres encore, s’évertuaient à rêver sur sa délocalisation. Mais, le lundi 27 août 2012, devant la conférence des ambassadeurs, à l’Elysée, François Hollande s’est prononcé sans équivoque sur sa participation audit sommet, indique le journal.

Forum des As reprend l’interview que la ministre française déléguée à la Francophonie a livrée à RFI après que le président Hollande a annoncé sa participation au sommet de Kinshasa. Yamina Benguigui a estimé qu’il « ne sert à rien d’isoler un régime, la politique de la chaise vide n’est pas praticable aujourd’hui ».

“L’important finalement n’est-il pas que la France – la patrie de la langue française dont l’ambition de l’Organisation internationale de la Francophonie est précisément de la défendre et de l’illustrer – soit là, représentée par son Chef de l’Etat”, s’interroge pour sa part L’Observateur.

Le journal estime que “la présence de M. Hollande à Kinshasa constitue assurément un  réconfort moral pour un pays qui est en train de traverser des moments dramatiquement difficiles avec cette guerre que les rebelles du M23 mènent contre son armée”.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner