La Prospérité: «Projet de loi sur la Ceni: l’opposition bloque, Minaku envisage une commission spéciale!»

Journaux de Kinshasa du 03/02/2011.

Revue de presse du lundi 8 octobre

«Projet de loi sur la Ceni: l’opposition bloque, Minaku envisage une commission spéciale !», titre La Prospérité, qui fait état d’une plénière de l’Assemblé nationale fort agitée, dimanche, au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa.

Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir : l’examen du rapport dela Commission Politique, Juridique et Administrative relatif au projet de loi surla Ceniainsi que l’examen du projet de loi portant sur les droits de l’homme.

Dès l’entrée en matière, préciseLa Prospérité, certains députés de l’opposition ont carrément choisi de vider la salle, récusant le projet de l’ordre du jour tel que présenté par le bureau, particulièrement en ce qui concerne le rapport dela Commission PAJsur la Ceni.

De son côté, L’Observateur annonce déjà le vote de la loi surla Céni pour après le 15 octobre. Le quotidien renseigne que le vote de la loi sur la restructuration de la Ceni a fait l’objet de beaucoup d’attention de la part des députés déterminés à mettre tous les garde-fous pour garantir le mécanisme de transparence électorale.

Le projet de loi, présenté en ce sens, a été déclaré recevable et sera enrichi dans la Commission PAJ, enchérit le journal.

Analysant la crise dans l’Est de la RDC, Le Potentiel estime qu’«une lecture géostratégique s’impose : Sommets, réunions, … à répétition… Y a-t-il encore lieu de dire, après moult sommets, réunions à répétition, que la crise dans l’Est du pays suit le schéma classique des relations entre Etats ? »

La question mérite d’être posée, estime le journal, dans la mesure où elle requiert une réorientation de l’approche congolaise de toutes ces rencontres.

Le Potentiel informe également que «Joseph Kabila est à Kampala depuis hier pour le 4ème Sommet de la CIRGL», qui s’ouvre, ce lundi, pour évaluer la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC. Mais, le quotidien du groupe L’Avenir s’interroge si ce n’est pas une réunion comme les précédentes.

Dans un autre chapitre, Le Potentiel  annonce qu’Abdou Diouf et Clément Duhaine, respectivement secrétaire général et Administrateur de l’Organisation internationale dela Francophonie (OIF),  séjournent à Kinshasa depuis dimanche soir.

A ce sujet, l’éditorial de L’Observateur s’interroge: «Dakar va-t-il nous voler la vedette de la Francophonie ?»  Certains congolais commencent à se poser la question sur l’opportunité, par exemple, de l’escale dakaroise de François Hollande.

De Dakar, le chef d’Etat français prononcera un discours important devant les députés sénégalais, avant de repartir pour Kinshasa. «Le discours de Dakar corrigera, dit-on ici et là, celui prononcé en son temps, et dans les mêmes lieux, par Nicolas Sarkozy», selon le journal.

A Kinshasa par contre, affirment diverses sources, le président français n’y prononcera qu’un «discours protocolaire» de sept minutes environ. Et dire qu’à Kinshasa François Hollande ne fera que passer, relève l’éditorialiste.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner