Le Potentiel : «Le Conseil de sécurité approuve le déploiement d’une brigade spéciale d’intervention en RDC»

Une séance de travail au Conseil de sécurité des Nations unies (photo rfi.fr)

Revue de presse du vendredi 29 mars 2013

Le Potentiel rapporte ce matin que le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé hier jeudi la résolution portant déploiement d’une brigade spéciale d’intervention dans la partie Est de la RDC. La Chine et la Russie, deux membres du Conseil qui s’opposaient à cette résolution, ont pu finalement trouver gain de cause dans le dernier projet de résolution présenté par la France, indique le journal qui promet à ses lecteurs d’analyser cette résolution dans sa prochaine édition.

L’Avenir estime que c’est résolution est une première mondiale. La brigade que vient de créer le conseil de sécurité sera formée de trois bataillons d’infanterie, assistés d’une compagnie d’artillerie et d’une compagnie de reconnaissance et de forces spéciales, rapporte L’Avenir.  Le journal précise que sa mission est de combattre et de neutraliser les groupes armés dans l’est de la RDC.

Après la création de la brigade d’intervention, commente L’Avenir, les pourparlers de Kampala n’ont plus leur raison d’être, d’autant qu’un appel a été lancé en direction des rebelles du M23 et d’autres milices, en vue de leur désarmement, si et seulement si ils ne veulent pas subir la colère de la communauté internationale qui interviendra désormais à travers la brigade.

Même si Kampala aura suscité l’espoir d’aboutir à un accord, il faut vite souligner que le pays aura inutilement dépensé de l’argent qui aurait du servir à autre chose, tranche L’Avenir.

La Prospérité pour sa part salue le feu vert donné par le Conseil de sécurité pour créer cette brigade. Elle voit dans cette résolution une victoire du secrétaire général de l’Onu en vue d’en finir, une fois pour toutes, avec l’insécurité dans cette partie de la RDC. Mais, c’est aussi le résultat de l’offensive diplomatique menée par le gouvernement Matata, sous l’impulsion de Joseph Kabila, renchérit le quotidien. 

A propos du Premier ministre congolais, Le Potentiel titre : « Le PPRD veut la tête de Matata »

« Qui veut noyer son chien l’accuse de rage », renseigne un vieil adage. C’est le moins que l’on puisse dire, d’après le confrère, au regard de l’agitation qui gagne les rangs du PPRD, le parti présidentiel, où les ténors ne jurent que pour obtenir sur un plateau et à n’importe quel prix, la tête du Premier ministre, Matata Ponyo sorti pourtant des rangs du parti présidentiel, souligne le tabloïd.

« Matata Ponyo ne serait-il plus en odeur de sainteté avec ceux qui se considèrent, à tort ou à raison, comme les vrais détenteurs de la décision au sein du parti ? », s’interroge Le Potentiel. Le journal croit savoir que la question orale sur les événements de Lubumbashi à laquelle le Premier ministre répond aujourd’hui vendredi devant la plénière de l’Assemblée nationale ne serait que cet arbre qui cache la forêt.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner