Forum des As : «Londres condamne les attaques de M23 à Goma»

Revue de presse du jeudi 29 août 2013

Réagissant à travers le ministre britannique des affaires étrangères pour l’Afrique, Londres tape du poing sur la table, rapporte Forum des As. Les récentes escalades des rebelles du M23 sur la ville de Goma qui ont coûté la vie à la population civile ont poussé le gouvernement de la Grande-Bretagne à réagir. Selon un communiqué émanant de l’ambassade de ce pays en RDC, le ministre britannique des Affaires Etrangères pour l’Afrique a condamné fermement les attaques du M23. Mark Simmons en a appelé à tous ceux qui ont de l’influence d’agir sur ce mouvement afin d’aider à mettre un terme au conflit dans l’est de la RDC.

Le M23 doit cesser toutes formes de violence et j’en appelle à tous ceux qui ont de l’influence sur ce mouvement d’agir afin d’y parvenir, martèle le Ministre britannique des Affaires Etrangères pour l’Afrique. Tout appui externe au M23 est inacceptable, nuisible à la sécurité de la région et en violation directe de la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies“, souligne le communiqué relayé dans le journal.

Forum des As relève par ailleurs qu’avec la reprise des combats entre les Fardc et le M23 hier : La peur s’installe de plus en plus à Goma.

Après seulement quelque deux jours d’accalmie sur la ligne de front entre les FARDC appuyées par la Monusco, et les rebelles pro-rwandais du M23, les combats ont, à nouveau, repris hier à une dizaine de kilomètres au nord de Goma, vers Kibati. Selon des informations données par la Monusco sur place rapporte le quotidien, sa Brigade d’intervention a, à nouveau, frappé les lignes rebelles en les pilonnant sur les collines de Kibati, à 15km de Goma, à l’aide d’hélicos d’assaut et surtout la combinaison de l’artillerie lourde de la Monusco et des FARDC.

« Tous ces tirs apocalyptiques étaient à nouveau entendus dans Goma. Le président de la Société civile du Nord-Kivu, Thomas d’Aquin Mwiti a décrit cette escalade de violence qui a semé la panique dans la ville », souligne le journal.

Pendant ce temps, Le Potentiel  nous renseigne qu’en Ituri, les FARDC font un « repli stratégique » de Walendu Bindi en quittant mardi dernier plusieurs localités qu’elle avait prises trois jours auparavant. Les miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) ont réoccupé ces localités. Selon le quotidien, les miliciens revendiquent une victoire sur les Forces armées de la RDC (FARDC) et proposent d’instaurer un cessez-le-feu dans la chefferie des Walendu-Bindi en vue de permettre la rentrée scolaire dans la zone des combats.

La Prospérité rapporte qu’à l’Onu Flavia Pansieri préconise la lutte contre l’impunité pour la stabilité de la RDC ! Pour la Haut-commissaire adjointe de l’Onu aux droits de l’homme, explique le quotidien, le respect des droits de l’homme reste la seule voie possible pour une stabilisation durable de la RDC. Le responsable onusien qui a bouclé une visite de sept jours en RDC lance un appel à la lutte sans merci contre l’impunité, renchérit le journal !

L’Avenir s’intéresse pour sa part à la mort d’un casque bleu tué mercredi dans les combats à Kibati et titre: « la RDC sous le choc. Un casque bleu tanzanien tué et cinq autres blessés hier à  Goma ».

« En dépit de ce énième acte barbare des protégés de Paul Kagame, loin de décourager la Brigade spéciale d’intervention, celle-ci doit intensifier les frappes afin de neutraliser tous les groupes armés qui opèrent dans l’Est du pays », conseille L’Avenir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner