La Prospérité : « Triste fin : gouvernement, Bonaventure Chelo révoqué ! »

Une vue d’ensemble de quelques membres du gouvernement de la RDC ce 27/04/2011 au palais du peuple siège du parlement, lors de l’interpélation de certains ministres à l’assemblé nationale Radio Okapi Ph. John Bompengo

Revue de presse du jeudi 21 novembre 2013

La Prospérité rapporte la nouvelle qui est tombée mercredi 20 novembre à 20h00 sur les antennes de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC). C’est le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, qui a pris cette irréparable décision de révoquer le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire. Il lui est reproché « un manquement grave ». Sans plus. Ce qui laisse une porte ouverte à toutes sortes de spéculations, note le journal.

Le quotidien fait remarquer que Bonaventure Chelo vient ainsi allonger la liste de ministres révoqués depuis le début de cette phase historique de la troisième République. Il citSylvain  Ngabu du Palu qui a été défénestré du même ministère pour avoir fait tabasser des journalistes. Dans le lot, le journal cite aussi Henri-Remy Kuseyo, débarqué du ministère des Transports pour une affaire de crash d’un Antonov de Hewa Bora ainsi que Laure-Marie Kawanda révoquée elle aussi à ce même ministère pour cause d’incompétence et d’absence de collaboration.

L’Avenir lui aussi titre sur ce sujet : « Ministre de l’ESURS : B. Chielo Lotshima révoqué »

Selon le journal, cette décision grave tournerait autour des nominations des membres des comités de gestion des institutions d’enseignement supérieur, en dépit de l’instruction aux ministres sortants (démissionnaires) de ne poser aucun nouvel acte de gestion.

Si tel est le cas, peut-être sachant que lors de la composition du gouvernement de cohésion nationale tel qu’annoncé par le Chef de l’Etat, il sera non partant, le ministre a franchi le Rubicon, en voulant placer les siens dans les différents comités de gestion, tente d’expliquer L’Avenir.

De son coté, Le Potentiel parle de la situation sécuritaire en RDC et titre en une: « L’Ouganda se moque de la communauté internationale ».

Le très célèbre chef militaire du M23 défait se la coule douce en Ouganda, selon le journal, sous la bienveillante protection des autorités ougandaises qui ont d’ailleurs exclu toute éventualité de le livrer à la RDC. Dire que c’est le même Ouganda qui assure depuis décembre 2012 la médiation entre Kinshasa et le M23, il y a de quoi crier à la trahison, renchérit Le Potentiel.

Le médiateur-facilitateur auto-désigné avait tellement mal joué sa partition que le parti pris pour le M23 a fini par sauter au grand jour, estime le quotidien. La communauté internationale, qui en savait déjà un bout sur le double jeu de Kampala, a saisi l’occasion pour accélérer la fin de la guerre. Pris au dépourvu, le pyromane sapeur-pompier s’incline devant l’échec de son poulain mais en même temps se culpabilise davantage en cherchant par tous les moyens à obtenir pour ce dernier une sortie honorable, écrit Le Potentiel.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner