Le Palmarès : « Nelson Mandela est mort hier à l’âge de 95 ans ! »

Le héros sud-africain Nelson Mandela, prix nobel de la paix et premier président noir d’Afrique du Sud est décédé jeudi 5 décembre entouré de sa famille. Ph. Droits tiers

Revue de presse de vendredi 6 décembre 2013.

Deux sujets particulièrement sont repris dans les manchettes des journaux parus vendredi 6 décembre à Kinshasa. Il s’agit du décès de Nelson Mandela et du sommet France-Afrique.

C’est Jacob Zuma, le président sud-africain qui est revenu sur la triste obligation d’annoncer la nouvelle du décès de Nelson Mandela hier soir à la télévision. Et vêtu d’un costume noir, le président s’est acquitté de ce pénible devoir avec beaucoup de dignité, indique Le Palmarès.

Reprenant les propos de Jacob Zuma, le journal écrit : « Exprimons la profonde gratitude pour une vie vécue au service des gens de ce pays et de la cause de l’humanité.

« Le grand Nelson Mandela tire sa révérence », écrit pour sa part Forum des As.

Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, est mort à l’âge de 95 ans à son domicile de Johannesburg. Le président Jacob Zuma quia  fait cette annonce a  rendu un long hommage à l’ancien président sud-africain. « Notre cher Madiba aura des funérailles d’Etat », a-t-il ajouté. Tous les drapeaux seront en berne à, partir de vendredi jusqu’à la fin des obsèques, note le quotidien.

Le deuxième sujet qui a intéressé les journaux de Kinshasa est le sommet France-Afrique.

L’Avenir écrit : « Joseph Kabila au sommet franco-africain de Paris »

Les échanges porteront sur les questions de défense et de sécurité dans le continent africain : terrorisme, piraterie, mais aussi changement climatique, indique le journal.

« Cette rencontre est qualifiée par la présidence française d’événements historiques qui témoigne de l’évolution politique des relations de la France avec les pays africains », souligne L’Avenir.

C’est ce qui fait dire au quotidien Le Potentiel que « Paris recadre ses relations avec l’Afrique ».

« Pour François Hollande, ce sommet marque un tournant dans sa politique africaine. En y prenant part, la RDC, premier pays francophone en termes de superficie, entent tirer le meilleur parti de cette rencontre qui augure d’un nouveau départ dans les rapports plus épanouis entre la France et l’Afrique », peut-on lire dans les colonnes intérieures du journal.

Pour le quotidien, si le dossier de la RCA figure en bonne place lors du sommet de l’Elysée, la RDC, pays frontalier à la Centrafrique, ne devait pas être ignorée. La RDC ne manquera pas de susciter l’intérêt des participants à une rencontre qui marque, dans le principe comme dans la forme, un nouveau départ dans les rapports France-Afrique.

Forum des As considère ce rendez-vous comme des retrouvailles entre François Hollande et Joseph Kabila « après la douche froide de Kinshasa ». Le quotidien titre à sa une : « Hollande assagi face à Kabila ragaillardi ».

« François Hollande ne sera pas face au même Joseph Kabila. Car, le président français, après plus d’un an passé au pouvoir, est censé s’être assagi pour comprendre et mieux défendre les intérêts de son pays partout à travers le monde en reléguant au second plan ses propres sentiments. C’est ce qui semblait lui faire défaut lors de son séjour à Kinshasa en 2012. En mettant surtout en avant-plan ses sentiments personnels envers Joseph Kabila au nom du respect des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et autres, François Hollande avait quelque peu gâché la fête de la Francophonie. Cela était tellement visible que des médias français avaient même réussi à monter un documentaire », écrit le journal.

Forum des As indique que si la RDC a réussi aujourd’hui à surmonter l’affront des rebelles du M23, indiquent bon nombre d’observateurs, c’est entre autres grâce à l’appui de la Francophonie qui avait promis de soutenir la RDC et donc aussi de la France dont l’un de sujets, en l’occurrence Hervé Ladsous, exerce encore les fonctions de secrétaire général adjoint de l’ONU.

Logiquement, après les progrès réalisés en RDC qui lui valent les félicitations de deux institutions financières de Bretton Woods dont le Fonds monétaire international dirigé par une Française, Christine Lagarde, François Hollande ne devrait plus regarder Joseph Kabila du même mauvais œil d’il y a un an lorsqu’il venait de prendre ses fonctions, commente Forum des As.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner