Le Potentiel : « Près de 2000 Maï-Maï se rendent au Katanga »

Les Maï-Maï Bakata Katanga, ce samedi 23 mars, aux installations de la Monusco à Lubumbashi/Ph. radio Okapi.

 Revue de presse du vendredi 27 décembre 2013

 Le Potentiel rapporte les propos du vice-gouverneur du Katanga, Guilbert-Paul Yav Tshibal expliquant que la reddition des deux milles combattants Maï-Maï résulte des initiatives sécuritaires prises par le gouvernement de la province, en appui aux efforts du gouvernement central, notamment aux alentours de Lubumbashi, dans les territoires de Manono et les districts du Tanganyika, de Mitwaba et du Haut Lomami.

Au cours d’une intervention devant l’assemblée provinciale, il a déclaré que ces miliciens sont pris en charge au niveau de trois centres de transit et d’orientation créés à Kasokota, Mukulubwe et à Manono.

De son côté, La Référence Plus annonce qu’« après des durs combats à Kamango au Nord-Kivu : les FARDC et la Monusco délogent l’ADF/Nalu ».

Le journal constate qu’en dépit de la signature du communiqué conjoint CIRGL/SADC à Nairobi, Museveni continue à instrumentaliser ces rebelles pour tuer dans l’est de la RDC. Il invite Kinshasa à sécuriser davantage ses frontières dans la partie orientale.

Le Potentiel note qu’à la fin du M23 et de l’insécurité qui est en perspective au Nord du pays : «Le silence de Tshisekedi inquiète ».

La RDC est à la croisée des chemins. Pendant ce temps, un poids lourd de la scène politique, Etienne Tshisekedi, brille par un silence inquiétant.

Après s’être « autoproclamé président élu » voire prêté serment, Tshisekedi a été contraint à un exil intérieur par le gouvernement, jusqu’à ne plus pouvoir communier avec ses partisans, constate le journal. Pour Tshisekedi, ceux qui gèrent le pays actuellement ne sont pas légitimes. Il les considère comme « des imposteurs ». De la même manière, l’attentisme qui se constate n’est pas loin d’une démission, selon le quotidien.

Etienne Tshisekedi, qui est en quête de l’impérium, ferait œuvre utile de prendre une part active aux débats sur d’importantes questions qui se posent à la nation, pense Le Potentiel pour qui le silence de Tshisekedi crée un vide.

La Prospérité, de son côté révèle qu’« alors que Kabila consulte : l’UDPS, l’UNC & alliés sont très réservés ! »

​Sauf changement de dernière minute, le chef de l’Etat, Joseph Kabila, reçoit la classe politique et la société civile, vendredi 27 décembre, à la cité de l’Union Africaine. L’invitation, à en croire des sources concordantes, a été lancée en début de semaine. Depuis, les supputations vont bon train. Même si l’invitation n’a pas spécifié l’objet de la rencontre, il est fort probable, qu’il s’agisse des consultations, avant la mise en application des recommandations issues du Forum sur les concertations nationales, indique le journal.

Mais, le groupe parlementaire UDPS & Alliés de Samy Badibanga, l’UNC de Vital Kamerhe ont simplement décliné cette offre, pourtant, opportune, pour tous ceux qui, normalement, cherchent à accéder au strapontin de l’appareil gouvernemental, fait savoir La Prospérité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (104)
RDC (103)
Elections (89)
Ebola (85)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)