La Tempête: «La Coalition Sauvons la RDC se prépare à affronter la majorité»

Journaux-RDCongo, 20 janvier 2011.

Revue de presse du mardi 1er avril

La presse de Kinshasa est abondamment revenue ce mardi matin sur le débat concernant la révision de la constitution. Certains journaux relaient le refus du MLC, deuxième force de l’opposition au parlement, de voir la constitution être révisée. D’autres journaaux rapportent cette même position exprimée cette fois par la Coalition Sauvons la RDC réunie depuis lundi dans une convention politique de trois jours à Kinshasa.

Les leaders de la Coalition Sauvons la RDC «se prépare à affronter la majorité»,  écrit La Tempête des tropiques, précisant que «Vital Kamerhe, Christopher Ngoy et Martin Fayulu s’engagent dans une démarche notamment pour éviter la révision constitutionnelle pouvant conduire le pays dans une mouvance unique du genre MPR de triste mémoire».

Le Phare renchérit : «la Coalition Sauvons la RDC apprête sa réplique contre Kingakati», faisant allusion à la récente réunion de la majorité dirigée par Joseph Kabila dans la périphérie Est de Kinshasa.

«Le démon de la division hante l’opposition», indique pour sa part L’Avenir. Il cite le cas de Steve Mbikayi, qui «reste opposé non seulement à l’opposition républicaine dont l’autorité morale est Léon Kengo et le porte-parole Lisanga Bonganga, mais aussi à la convention Sauvons le Congo proche de Martin Fayulu, parce qu’il n’y a pas consensus entre eux.»

D’autre part, le suspense est fini sur le gouvernement de cohésion nationale: «le nouveau Premier ministre a été notifié hier», titre en manchette Le Palmarès alors que le pays attend la mise en place de ce gouvernement annoncé depuis cinq mois.

Dans cet article, le quotidien de Kinshasa, sans donner le nom de la personne choisie, écrit que le choix du nouveau Premier ministre est irrévocable. L’intéressé a été officiellement notifié hier. «Il n’est pas un technocrate comme Matata», continue le journal ; avant de conclure qu’il est plutôt un pur produit de la politique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner