Kigali se dit prêt à accueillir les Fdlr

Le Rwanda

n’est pas opposé à la réintégration des membres des Forces démocratiques de la libération du

Rwanda, Fdlr. Paul Kagame l’a dit vendredi dernier, à l’issue de l’audience accordée à

Washington par le président américain George Bush.

Le ministre rwandais des

Affaires étrangères Charles Morigande, joint hier par Radio Okapi, a confirmé que son pays

n’allait pas s’opposer à ce retour. « Nous sommes déjà préparés à ce retour. Il y aura

certainement des camps de transit. Nous allons organiser leur transport à partir de la

frontière avec la RDC jusqu’à leurs villages respectifs ainsi que les premiers secours

», a-t-il affirmé.

Pour le chef de la diplomatie rwandaise, il n’y aura aucune

embûche au retour des ex-combattants rwandais. Il a toutefois précisé que « le calendrier

du retour devrait être planifié par ceux qui vont venir et non par ceux qui devraient les

accueillir. »

Pendant ce temps, des Fdlr continuent à fréquenter les

populations civiles de l’Est de la RDC. La Monuc/Bukavu les a rencontrés dans le village de

Hombo dans le nord du Sud Kivu. Elle a pu constater que ces combattants rwandais et leurs

familles viennent régulièrement s’y approvisionner et vendre leurs produits

agricoles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner