Rentrée judiciaire :les magistrats dénoncent l'absence de la loi sur la magistrature

En marge de la rentrée judiciaire 2007 ouverte samedi dernier, le Syndicat autonome des magistrats dénonce l’absence de la loi sur la magistrature et condamne la tentative de la révision de la Constitution à l’Assemblée nationale, rapporte radiookapi.net

Selon le président de ce syndicat, le retard enregistré jusqu’ici dans le vote de cette loi est un signe que le politicien congolais ne veut pas d’un Etat de droit. « Nous avons une loi organique importante qui traîne devant l’Assemblée depuis bientôt quatre ans. Cette proposition de loi concerne le fonctionnement du Conseil supérieur de la magistrature. C’est une loi importante qui doit nécessairement être votée pour que le fonctionnement du pouvoir judiciaire soit assuré. Sans cette loi, le pouvoir judiciaire n’est pas censé fonctionner correctement. Comment peut-on parler dans un tel contexte d’un Etat de droit ? », plaide M. Sambayi Mutenda Lukusa, président du Syndicat autonome des magistrats.

Dans le même ordre d’idées, ce syndicat dénonce la tentative amorcée, selon cette organisation, par certains députés pour introduire dans la Constitution une disposition prévoyant la présence des membres de la société civile au Conseil de supérieur de la magistrature. « Nulle part au monde, on n’a vu des membres de la société civile au sein du Conseil supérieur de la magistrature », a souligné le syndicaliste Sambayi Mutenda Lukusa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner