Kananga : RVA, 32 journaliers congédiés pour avoir réclamé 9 mois d'arriérés de salaires

Ces 32 journaliers exécutaient toutes sortes de travaux à la Régie des voies aériennes, RVA. Selon leur porte- parole, la décision est tombée après qu’ils aient réclamé leurs arriérés de salaire de 9 mois. Parmi eux, certains ont déclaré qu’ils travaillent depuis plus de 30 ans à la RVA, rapporte radiookapi.net

Beya Beya, porte parole de ces travailleurs, explique la situation : « Nous sommes 32, nous qui avons été chassés. La raison, c’est parce que nous avons réclamé notre argent de 9 mois. Le jour où nous avons manifesté, le responsable de la RVA nous a demandé d’établir une liste des manifestants. Le lendemain, nous étions étonnés de voir que l’employeur a repris la même liste pour nous renvoyer. Les policiers nous ont même interdit l’accès aux installations. Nous leur demandons de nous reprendre au travail. Nous vivons de cela. Nous subvenons aux besoins de nos familles en coupant les herbes à l’aéroport. Nous ne saurons rien faire d’autre. Nous avons porté l’information auprès du Parlement et du gouverneur de province pour qu’ils trouvent une solution. »

Le directeur provincial de la RVA déclare ne pas reconnaître ces arriérés. Gaston Kabwatila dit avoir pris la décision de les congédier en concert avec le comité de sécurisation de l’aéroport pour garantir la sécurité des installations. Il ajoute que ces journaliers tracassaient les voyageurs et s’improvisaient souvent en bagagistes pour le compte des compagnies d’aviation. Gaston Kabwatila ajoute qu’aucun contrat ne lie ces personnes à son service. Toutefois, il compte rencontrer l’inspecteur du travail pour régulariser cette situation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner