Goma : les combats se poursuivent entre CNDP et FARDC

Les affrontements entre les combattants du CNDP et les FARDC sont signalés sur trois fronts depuis ce lundi matin dans le territoire de Masisi. Selon différentes sources administratives dans ce territoire, des tirs à l’arme lourde et légère sont entendus dans les environs de Mushaki, à une dizaine de kilomètres de Sake, sur l’axe routier Sake – Masisi centre, et entre Kirotshe et Shasha, sur l’axe routier Sake – Minova, constate radiookapi.net

Bertrand Bisimwa, rapporteur du bureau politique de CNDP ajoute qu’en plus de ces deux fronts, les FARDC ont attaqué leurs positions dans les environs de Mwesso, à environ 80 kilomètres à l’ouest de Goma, dans le même territoire.
rnLes détonations à l’arme lourde et automatique ont commencé aux environs de 4 heures locales dans les collines surplombant les localités de Sake et Kirotshe-Shasha, indiquent plusieurs sources au Sud de Masisi. Pour les cadres de base à Sake, ces affrontements ont provoqué les mouvements des populations de Sake vers le village voisin de Mubambiro et celles de Kirotshe – Shasha vers Bweremana.

D’autres part, le CNDP affirme avoir été attaqué par les FARDC dans ses positions de Mwesso, plus au nord du territoire de Masisi, à une quarantaine de Kilomètres au Nord de Mushaki. Toutefois, cette information n’est confirmée par aucune autre source indépendante. « Ici, dans la mi-journée, affirme le secrétaire du groupement Kamuronza, la situation évolue vers un calme précaire mais quelques tirs sporadiques ont été entendus vers Mushaki ». Pour lui, les autorités locales, sur ordre de FARDC, appellent déjà la population à retourner dans la cité de Sake. Les autorités de la 8ème région militaire restent encore injoignables.
D’autre part, dans le secteur de Rugarama, 80 kilomètres au Nord de Goma en territoire de Ruthsuru, le calme est revenu ce matin après des combats toute la matinée de dimanche entre les mêmes belligérants. Pour des sources administratives du territoire, des centaines de familles des habitants de cette localité on fui vers l’Ouganda voisin.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner