RDC : 21 septembre, la Journée internationale de la paix célébrée à travers le pays

Programme Amani à Kalemie, le rôle des médias pour la paix à Kananga, le rôle de la Monuc à Bunia et à Goma, « quelle paix pour la RDC » à Mbandaka, la Journée internationale pour la paix a été commémorée de plusieurs manières à travaers tout le pays, a constaté radiookapi.net

Kalemie : nous devons tous soutenir le programme Amani

La Journée Internationale de la Paix a été célébrée à Kalemie sous le signe du respect et du soutien au programme Amani, seul gage de paix durable et définitive pour la Rdc.
Former les journalistes de la presse locale pour informer les auditeurs sur le programme Amani en cours et les inviter à le soutenir en cette période de troubles aux Kivu, c’est l’objectif principal de cette célébration de la Journée Internationale de la Paix à Kalemie. Une vingtaine de journalistes sont arrivés de provenance de Manono, Kongolo et Kalemie à cet effet.

La réalité qui s’est dégagée de rencontre d’échanges et d’information, c’est bien que la plupart ne sont pas suffisamment imprégnés du programme, et ce fut une bonne opportunité de se documenter. Qu’est-ce que le programme Amani ? Pourquoi ce programme ? Quels en sont les fondements et orientations ? Qu’attend-on du peuple congolais par rapport à ce programme ? Voilà autant de questions auxquelles Anaclet Kabamba, Coordonnateur adjoint de la Société civile du Tanganyika a répondu.

L’origine du programme Amani, sa justification, sa problématique, ses objectifs, les parties engagées, les différentes étapes, la méthodologie, les résultats atteints et escomptés, enfin et surtout les attentes par rapport à ce programme, ont été largement abordés.

Les participants ont convenu que le succès du programme, et partant l’instauration de la paix véritable en RDC, ne dépendent pas seulement des deux Kivu, mais aussi de tout le peuple congolais, car selon lui « Aucune paix durable n’est sectorielle. La province du Katanga ne sera jamais stable si ses voisines sont déstabilisées. Le programme Amani n’est pas un programme pour les deux Kivu, mais pour tout le peuple congolais, car la paix est l’affaire de tous, et doit être vécue de la même manière par tous ».

Kananga : quel est le rôle des média dans la promotion de la paix

Plus de 60 professionnels de média et les membres de la société civile locale ont a pris part vendredi à une journée de réflexion organisé par la section de l’information publique de la Monuc. Cette journée avait pour thème « le rôle des média dans la promotion d’une paix durable au Kasaï occidental ».

Pour le chef de section de l’information publique de la Monuc Kananga, l’objectif de cet atelier était de sensibiliser les journalistes sur le rôle qu’ils peuvent jouer dans la recherche et la pérennisation de la paix.

Bunia : exposition de Nations Unies à l’occasion de la paix

Cette journée de la paix a été marquée par une grande exposition d’objets et activités illustrant les actions menées par la Monuc et les agences du système des Nations Unies dans le cadre de la pacification de ce district. Il s’agit notamment de la formation des policiers et la réinsertion communautaire durable des ex combattants démobilisés.

Tout s’est déroulé dans une cérémonie organisée sous le patronage du commissaire de district de l’ituri, Germain Ukumu, et agrémentée par un groupe de comédiens et d’artistes musiciens de la place.

Goma : exposé sur le rôle de la Monuc dans la pacification du Nord-Kivu

La journée internationale de la paix a été marquée par des manifestations à l’hôtel Ihussi de Goma. La Journée était consacrée à un échange autour de l’exposé sur le rôle de la Monuc dans la pacification du Nord-Kivu, un exposé présenté par le chef de la section de l’information publique de la Monuc.

Le gouvernorat du Nord-Kivu était représenté par le ministre des finances, et la Monuc par le Chef du Bureau régional. Le public, environ 200 personnes, était constitué à 60% d’étudiants de Goma. Au programme, il y a également eu une pièce de théâtre de la troupe Nyiragongo sur le rôle de la Monuc ainsi que l’animation par trois orchestres de la place.

Bukavu : danses traditionnelles et football pour la paix

À la paroisse catholique de Kalehe-centre, à plus de 70 kilomètres au nord de Bukavu, de milliers d’habitants ont participé ce dimanche aux cérémonies commémorant la journée mondiale de la paix. Deux activités ont marqué cette journée : un concours de danses traditionnelles entre Bahavu, Hutus Congolais et Batembo, les 3 principales ethnies habitant ce territoire. Ensuite, un match de football a opposé deux équipes finalistes d’un tournoi organisé depuis plusieurs semaines à Kalehe.

Des prix et une coupe de la paix ont été remis aux groupes et équipes vainqueurs des jeux. Les manifestations débutées samedi ont été organisées par la section de l’information publique de la Monuc/Bukavu en collaboration avec Trois Tamis et Humanitas, deux organisations locales culturelles pour la paix.

D’autres manifestations ont été organisées par la section de l’information publique de la Monuc à l’occasion de la journée internationale de la paix, du 21 septembre. Notamment une conférence-débat ainsi que des activités culturelles au stade de Kalehe ainsi qu’à la paroisse de Kalehe-Ihusi, en plus d’un atelier de renforcement des capacités des différents acteurs locaux.

Selon la section Information publique/Monuc-Bukavu, ces activités sont organisées à Kalehe car le territoire est aujourd’hui considéré comme l’un des plus insécurisés dans la province. Ces activités commémoratives devront se sont poursuivi avec des activités récréatives ainsi que des expositions d’oeuvres traditionnelles.

Mbandaka : quelle paix pour la RDC

A Mbandaka, la salle de réunions de l’Assemblée provinciale a servi de cadre aux activités initiées à cet effet par la MONUC/Mbandaka. Notamment une conférence débat sur le thème : Quelle Paix pour la RDC ? , une pièce théâtrale et un génie en herbe autour de la paix, ainsi que la projection d’un film sur les activités que mène la Monuc dans le cadre du maintien de la paix en RDC. Les députés provinciaux, les autorités locales, les étudiants, les membres de la Société Civile, les responsables des ONG, ainsi que toutes les agences des Nations Unies ont pris part à ces festivités.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner