Kotoni : 7 000 déplacées sans assistance humanitaire

Ces déplacées fuient depuis une semaine les affrontements dans la collectivité de Walendu Bindi entre FARDC et les éléments du Front populaire pour la justice au Congo, FPJC, une nouvelle milice. Selon leur délégué, certains déplacés sont dans des familles d’accueil et d’autres passent la nuit dans les édifices publics, rapporte radiookapi.net

A Kotoni, à 18 kilomètres au sud de Bunia, la plupart de ces déplacés ont trouvé refuge dans des écoles et dans une paroisse catholique locale. Ils viennent des localités de Nombe, Lagabe, Lakpa et kagaba où se sont déroulés les affrontements entre le FPJC et les militaires FARDC.

D’autres déplacés sont venus de Bogoro, localité située non loin des zones de combats. Leur délégué venu à Bunia ce lundi a déclaré que ces déplacés vivent dans des conditions déplorables et manquent de nourriture. A Bunia également, on compte plus d’une centaine de ces déplacés qui vivent dans des familles d’accueil. Pour le chef de cette cité, ces familles d’accueil ne disposent pas de moyens suffisants pour assister les déplacés venus de Gety, Bavi, songolo, Medu et Beto.

Deux organisations humanitaires, dont la fédération luthérienne mondiale, LWF, ont procédé le week-end dernier à l’identification des déplacés à Kotoni. Selon le coordonnateur de cette ONG en Ituri, à l’issue de cette opération, une assistance en vivres du programme alimentaire mondial sera distribuée cette semaine à ces déplacés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner