Lubumbashi : des agents de la SNCC s’octroient des parcelles dans une concession de l’entreprise

Un train de la SNCC à l'arrêt

Un train de la SNCC à l'arrêt

Pour compenser les 39 mois d’arriérés de leurs salaires non payés, des agents de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) ont décidé de s’octroyer des parcelles dans une des concessions de cette entreprise de l’Etat. Une démarche désapprouvée par les responsables de la SNCC et la maire de la ville, rapporte radiookapi.net

Pour matérialiser leur décision, ces “acquéreurs” ont pris d’assaut jeudi le site où ils ont commencé à désherber chacun sa portion de parcelle. On pouvait lire à certains endroits sur des pancartes placées : « Propriété privée, attention ! » Tous étaient en colère et entendaient aller jusqu’au bout de leur démarche. Une façon pour eux de se rendre justice après 39 mois de calvaire face à leur employeur qu’est l’Etat congolais. La plupart d’entre eux sont ceux qui n’avaient pas trouvé leur compte dans l’opération vente des maisons SNCC aux agents, opération initiée par le comité de gestion et la délégation syndicale.
rnDe son côté, le directeur administratif de la SNCC s’est plaint auprès de l’autorité urbaine pour désapprouver cette démarche. La réaction de la maire de Lubumbashi ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué rendu public le même jeudi, elle a souligné que la concession occupée par ces agents, bien que vide, est et reste une propriété de l’Etat congolais concédée à la SNCC, pour des besoins d’exploitation actuels et futurs. Donc, pour l’acquérir ou l’aliéner, toute la procédure légale doit être scrupuleusement respectée. L’appel a ainsi été lancé aux « envahisseurs » pour libérer l’endroit.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner