Katana : les FDLR sèment toujours la panique, 6 enlèvements depuis la nuit de mardi dernier

Rebelles FDLR

Rebelles FDLR

La situation sécuritaire est toujours préoccupante dans le groupement de Katana, à plus de 40 kilomètres au nord de Bukavu. Les villages Kahungu, Mabingu et Kabushwa ont été la cible d’attaques ces derniers jours, attaques attribuées aux FDLR, rapporte radiookapi.net

Le dernier cas en date est survenu vendredi avec l’enlèvement, par 4 hommes, présumés combattants hutus rwandais, d’un jeune homme du village, et cela, en plein jour, emmené à une destination inconnue, a indiqué le chef de poste d’encadrement administratif de Katana.

Les éléments FARDC et quelques leaders du village se seraient aussitôt mis à la poursuite de ces quatre assaillants, ajoute la même source. Mais jusqu’à ce samedi matin, aucune nouvelle, ni du jeune homme enlevé vendredi ni des otages emmenés mercredi dernier. Au total, 6 personnes ont été enlevées dans cette région depuis la nuit de mardi à mercredi dernier. Cependant, selon d’autres isolées, le jeune homme kidnappé aurait réussi à échapper à ses ravisseurs. Une information non encore confirmée par des sources officielles.

Entre-temps, d’autres sources laissent entendre que quatre autres présumés éléments FDLR auraient été appréhendés jeudi au village de Mabingu, proche de Kahingu. Parmi les assaillants se trouverait un autochtone qui aurait appartenu à un groupe armé Maï-Maï. Celui-ci aurait été utilisé comme éclaireur par les FDLLR. Tous les quatre ont été acheminés auprès des militaires FARDC basés à Lemera, dans le même secteur.

Par ailleurs, les mêmes sources indiquent que des tracts annonçant d’autres attaquent circulent et parlent de l’imminence d’occupation de Katana par les combattants hutus rwandais. Rumeurs confirmées par le commandant du bataillon FARDC déployé sur place. Pendant ce temps, le soir tombé, les habitants du village vont passer la nuit à Katana centre, par peur de nouvelles attaques. Ils y vont avec femmes, enfants et bétail.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner