Masisi : Exetat édition 2009, plus de 100 candidats manquent à l’appel à cause de l’insécurité

Elèves congolais

Elèves congolais

Une centaine de candidats aux examens d’Etat édition 2009 n’ont pas répondu à l’appel dans leurs centres respectifs ce lundi en territoire de Masisi et Walikale. Selon des sources concordantes, ces candidats éprouvent des difficultés à traverser les zones d’insécurité pour atteindre leurs centres d’Exétat, rapporte radiookapi.net

Environ, 30 absences ont été enregistrées dans les deux centres du chef lieu de territoire de Masisi, environ 80 kilomètres au nord ouest de Goma, affirme le chef de division adjoint basé à Masisi. M. Mutima Tonda précise que la plupart de ces candidats restent bloqués dans les localités Lwibo et Kinyahongo en collectivité de Bashali. Ils n’ont pas pu traverser le secteur le Nyabiondo, devenu théâtre des affrontements entre les FARDC et les Mai Mai de l’Alliance des Patriotes pour un Congo Libre et Souverain, APCLS. Un des élèves absents avait été blessé par balle lors des récents affrontements vers Nyabiondo et suit des soins à l’hôpital, affirme la même source. D’autre élèves, plus d’une dizaine, en séjour pour congé à Masisi-centre ont du mal à atteindre Pinga, au nord de Masisi en territoire de Walikale. Selon la société civile de Masisi, la route qu’ils devraient entreprendre passe par Nyabiondo.

Au chef lieu du territoire de Walikale, selon l’administrateur, une cinquantaine d’élèves ont manqué à l’appel ce matin au centre Walikale I. Les causes restent toujours liées à l’insécurité dans leurs zones d’origine, affirme-t-il. Le chef de division provinciale de l’EPSP Nord-Kivu I, dit n’avoir pas encore une solution à cette question.

Kisangani : sans incident majeurrnEnviron 10 500 candidats sont inscrits pour la session des examens d’Etat édition 2008-2009 dans la zone éducationnelle Province Orientale 1. Selon l’inspecteur principal provincial de cette entité éducationnelle, ceux-ci sont repartis dans 38 centres dont 20 dans la ville de Kisangani et 18 à l’intérieur de celle-ci.
Au premier jour de ces épreuves, la cérémonie officielle a été présidée par le vice- gouverneur de province à l’Institut Kalindula, aucun incident majeur n’a été observé.
Néanmoins, notre reporter rapporte quelques cas de retard des finalistes qui n’avaient pas encore versé leurs frais de participation aux examens ainsi que l’inexistence de noms sur des listes de quelques élèves qui détiennent pourtant des macarons.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner