Walikale : la population se vide à Ikobo et à Kisimba, par crainte des représailles des FDLR

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

Depuis plus d’une semaine, des centaines de familles fuient les exactions des FDLR dans au moins 5 villages des groupements d’Ikobo et de Kisimba, selon des sources locales. Elles se dirigent vers les localités situées au sud de Lubero. Ce mouvement massif des populations par plusieurs cas d’ exactions et assassinats consécutifs aux opérations militaires menées dans ce secteur par les FARDC contre les FDLR, rapporte radiookapi.net

Le chef de groupement d’Ikobo précise que trois jeunes gens ont été abattus il y a une semaine dans leur village par des assaillants FDLR. Ces assassinats ont provoqué une grande panique dans le village. Du coup, affirme-til, tout le village a commencé à se vider. Les autorités locales de Kanyabayonga confirment l’arrivée massive des familles de déplacés en provenance des groupements d’Ikobo et de Kisimba, où l’on observe encore des poches de résistance des FDLR.

Selon le chef de cité, au moins une centaine de ménages sont déjà enregistrés à Kanyabayonga, d’autres à Luofu, Kirumba et ailleurs. Les autorités administratives de Walikale indiquent qu’en date du 17 septembre, le village de Mungoma Goma a été attaqué et pillé. Cinq personnes ont été kidnappées. Interrogés, le responsable militaire de ce secteur reconnaît la panique des populations. Il souligne cependant que les mesures sont prises pour les (Ndlr : les populations) sécuriser.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner