Rwanda : Idelphonse Nizeyimana transféré au TPIR

Idelphonse Nizeyimana

Idelphonse Nizeyimana

Accusé d’être l’un des principaux instigateurs du génocide de 1994 au Rwanda, un ancien officier rwandais, Idelphone Nizeyimana a été transféré mardi au TPIR (Tribunal pénal international à Arusha en Tanzanie, pour le Rwanda). Son arrestation est intervenue lundi en Ouganda au moment où qu’il revenait de la RDC, rapporte radiookapi.net

L’information livrée par la police ougandaise est confirmée par le porte parole du TPIR. Selon le porte-parole de cette police, l’arrestation de cet ancien officier de l’armée rwandaise est intervenue lundi après-midi. Le filet de la police s’est rabattu sur lui dans un petit hôtel d’un quartier populaire de Kampala, a précisé la source rapportée par l Agence France presse. Idelphonse Nizeyimana serait entré en Ouganda, en provenance de la RDC, le 1er ctobre par le poste frontière de Bunagana, au sud-ouest du pays.

L’ancien officier rwandais est poursuivi par le TPIR, notamment, pour génocide et complicité de génocide. Selon le porte-parole du parquet général rwandais, le suspect est recensé dans la catégorie des principaux planificateurs du génocide pour la région de Butare. M. Nizeyimana figurait sur la liste des 12 accusés toujours recherchés par le TPIR, dont la plupart pourraient se cacher en RDC, selon le tribunal.

Originaire de la préfecture de Gisenyi (ouest du Rwanda), Idelphonse Nizeyimana est un ancien officier de renseignements au sein de l’armée rwandaise au moment du génocide. Il est un membre présumé de “l’Akazu”, l’entourage du président de l’époque Juvénal Habyarimana, considéré comme les instigateurs et planificateurs du génocide.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner