Franc congolais : à quand sur le marché les billets déjà imprimés de 1 000, 2 000 et 5 000 ?

Franc congolais

Franc congolais

Les agents et fonctionnaires de l’Etat ne peuvent utiliser une partie de leur salaire constituée de billets de 10 et de 20 francs congolais. Ces coupures sont devenues indésirables, notamment, à Bukavu, au Sud Kivu, et dans la capitale congolaise. Entre-temps, la Banque centrale a déjà fait imprimer trois plus grosses coupures gardées encore en stocks, rapporte radiookapi.net

C’est la réalité du marché qui rend difficile l’utilisation de ces petites coupures dans les transactions. Pour acheter une carte prépayée, par exemple, qui coûte 1 000 francs, il faut avoir cinquante billets de 20 ou cent billets de 10. Ce qui pousse les opérateurs économiques à rejeter de plus en plus ces coupures. Il s’agit là d’une démonétisation pure et simple. ce ne sera pas la première. Depuis la renaissance du franc congolais en 1998 à la suite du changement politique intervenu le 17 mai une année plus tôt, d’autres coupres de cette monnaie, sous l’effet de l’inflation et de l’instabilité économique, avaient déjà emportées. Des coupures de 1 franc et de 5 francs, notamment.

Entre-temps, à la Banque centrale du Congo (BCC), on signale l’existence de plus grosses coupures imprimées depuis quatre ans, mais gardées encore en stocks à l’Hôtel de monnaie, en attendant que le gouvernement décide de leur utilisation. Ces nouvelles coupures sont de 1000, 2 000 voire de 5 000 francs. La crainte, c’est que le lancement de ces gros billets risque d’amplifier l’inflation et d’emballer un marché déjà instable. Il faut donc, estime-t-on à la BCC, un environnement économique stable et des mesures d’encadrement pour que le lancement de ces coupures soit conforme avec les engagements pris par le gouvernement avec les bailleurs de fonds.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner