Une délégation de Kinshasa à la conférence de Nagoya pour l’avenir des espèces


La RDC sur l'avenir des espèces de la faune et flore, à Nagoya

La dixième conférence des parties de la convention sur la diversité biologique s’est ouverte lundi 18 octobre, à Nagoya, au centre du Japon. L’objectif biodiversité 2010 est d’achever avant l’année 2010 une réduction importante du taux actuel des pertes de biodiversité au niveau global, régional et national, dans le but de contribuer à la réduction de la pauvreté sur la planète.

« Cette conférence est une occasion pour discuter de l’avenir de la terre et trouver des solutions face aux nombreux problèmes que rencontrent les espèces » a estimé le ministre congolais de l’Environnement, José Endundo Bononge, joint au téléphone par Radio Okapi.

« La surexploitation des ressources, la pollution, la modification de l’habitat des animaux figurent parmi les difficultés auxquelles la RDC est confrontée », a-t-il indiqué.

Selon un rapport de l’ONU, le taux d’extinction des espèces animales et végétales est désormais jusqu’à mille fois plus élevé que le taux historique connu jusqu’à ce jour.

Pour le ministre de l’Environnement, cette réunion décisive déterminera les moyens pour sauvegarder les espèces, lutter contre la déforestation et mettre un terme à la pêche excessive.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner