Kasaï-Oriental : en formation à Mbuji-Mayi, 142 inspecteurs de l’EPSP ne sont pas pris en charge

Cent quarante-deux inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) venus de différents territoires du Kasaï-Oriental et de Kinshasa sont à Mbuji-Mayi pour suivre une formation pendant six mois. Deux semaines seulement après leur arrivée dans cette ville, ils se plaignent déjà du manque de prise en charge de la part de l’Etat congolais.

« Nous avons le problème qui concerne notre survie sur place. Nous manquons même le savon pour nous laver. Il y en a qui souffrent de l’hypertension. Nous ne savons même pas nous payer les médicaments. Ces petits besoins  qui sont à résoudre exigent l’argent liquide. Et à partir de Kinshasa, nous n’avons pas reçu les frais de mission pour cette mission ici », a affirmé l’inspecteur principal Oscar Mampuya.

Pourtant selon eux, dans une note circulaire, le secrétariat général de l’EPSP avait demandé au gouvernement provincial de faciliter le logement mais aussi la restauration de ces agents de l’Etat.

Le ministère provincial de l’éducation a précisé pour sa part que seuls les formateurs venus de Kinshasa pourront être pris en charge, estimant que l’état de besoins de plus d’un milliard de francs congolais (1 086 956 USD) tel que  présenté par  la division et l’inspection provinciale de l’EPSP va au delà des prévisions budgétaire de la province.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner