Kinshasa : le gouvernement paie ses factures à la Snel et la Regideso

Monument situé au siège de la régie de distribution d’eau( REGIDESO),sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouvernement congolais a récemment payé des factures d’instances officielles de l’ordre de trois milliards huit cents millions de francs congolais ( soit plus de quatre millions de dollars américains) à la Société nationale de l’électricité (Snel) et à la Régie de distribution d’eau ( Regideso). Le ministre délégué aux finances, Patrice Kitebi l’a annoncé jeudi 14 novembre à Radio Okapi en réponse au communiqué de l’ONG « la Voix des sans voix ». Cette ONG avait indiqué que l’insolvabilité de l’Etat pèse sur le fonctionnement de ces entreprises.

Le ministre délégué aux Finances a affirmé que le gouvernement a pris l’engagement de s’acquitter de manière régulière de ses dettes restantes auprès de ces deux entreprises publiques. Il a aussi expliqué pourquoi le gouvernement a pris autant de temps pour régler ses factures :

« On a traîné longtemps à cause des pesanteurs à mettre en place le cabinet d’assistance technique qui nous aide à améliorer la gestion, notamment celle du recouvrement. Mais vous savez aussi que, par exemple au niveau de la Regideso, il reste le quart des factures à payer. Ca signifie que, quelque part, si le travail est fait correctement pour collecter et recouvrer au près du trois quart, une bonne partie du problème se trouverait résolu » a-t-il expliqué.

Cependant, Patrice Kitebi estime que la gouvernance est le vrai problème au sein de ces entreprises :

« Il ya quelques années en arrière, grâce au financement de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (Bad), un montant de plus de 43 000 000 $ US a été payé à ces entreprises. Il se trouve malheureusement que l’utilisation de ces fonds n’a pas toujours répondu à ces priorités parce qu’on a bien vu que, malheureusement, pendant cette période-là, les entreprises ont continué à accumuler des arriérés de salaires de leurs personnels, notamment ceux de l’intérieur du pays » a indiqué le ministre.

Il a demandé aux syndicalistes d’en faire leurs préoccupations. Selon lui, une gestion transparente de ces entreprises  rendra possible le respect des engagements au niveau des entreprises elle-même ainsi que ceux du Gouvernement vis-à-vis d’elles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)