Maniema: les habitants de Kabambare accusent les militaires d’extorsions

Un homme de vingt-deux ans a été tué par un policier samedi 12 avril dans la savane de Ngalala à Salamabila. Des sources de la société civile de cette cité du territoire de Kabambare (Maniema) signale d’autres cas de tracasseries dans la localité de Mananasi. Les militaires y ont érigé une barrière où les passants paient entre 500 et 1 000 francs congolais  (entre 0,5 et 1 dollar américain).  La société civile demande le démantèlement de cette barrière et plaide pour la protection de la population et de ses biens.

Les habitants de Wamaza, autre cité commerciale du même territoire, se plaignent eux aussi des cas d’extorsion sur la route qui mène vers Salamabila. La plupart des personnes extorquées seraient des commerçants.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner