Claude Leroy dénonce des «marchands des joueurs prêts à les vendre pour n’importe quoi»

En avant plan, l’entraineur des Léopards de la RDC, Claude le Roy, des membres du staff technique et des joueurs de réserve le 15/11/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le sélectionneur de l’équipe nationale  de football, Claude Leroy a évoqué, mardi 19 juin lors d’un point de presse, quelques obstacles rencontrés depuis son retour en RDC, notamment la culture de l’urgence, la non conceptualisation et l’impréparation. Son appréciation des joueurs, ses relations avec la Fecofa, son plan d’action…

Devant la presse à Kinshasa, Claude Leroy a déclaré:

«Pour bien travailler, il faut qu’on ait un projet d’avenir. C’est-à-dire qu’on ne soit plus dans la culture de l’urgence pour tout régler dans 48 heures avant un match

Le sélectionneur national des Léopards a aussi  souhaité que ses collaborateurs congolais soient correctement pris en charge. «Ça me met mal à l’aise d’avoir des collaborateurs dont les contrats ne sont pas respectés (…) C’est insupportable !», a-t-il indiqué.

Il a souhaité, pour affronter les prochains rendez-vous, que l’internement des joueurs juste après le prochain match de Mazembe dans le cadre du tour de cadrage de la Ligue des Champions. Il a insisté pour que les moyens soient libérés à temps.

«Il faut qu’au plus haut niveau qu’on nous dise ‘ oui ou non’ on a envie de conceptualiser tous ces projets pour pouvoir être les meilleurs possible»,a-t-il poursuivi.

«Notre rêve c’est d’emmener la RDC en Afrique du Sud en 2013. On n’en est plus loin. On est à 180 ou 210 minutes en cas de prolongation, mais il faut être prêt pour que ce rêve se transforme en réalité», a t-il estimé, dans cet extrait:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

 

L’entraineur des Léopards a, par ailleurs, dénoncé le trafic désordonné des joueurs:

«Cette semaine, j’ai reçu des coups de fil de beaucoup d’entraîneurs et directeurs sportifs des pays proche de la France, me demandant ce que je pensais d’un tel ou tel, quelquefois le même nom proposé à trois, quatre ou six clubs. Il faut que ça s’arrête ! Ces marchands d’esclaves, qui ne protègent pas les joueurs, qui sont prêts à les vendre pour n’importe quoi.» 

Pour lui, même les Léopards U-20 qui se préparent pour les éliminatoires de la Can, doivent être internés «dès maintenant pour les permettre une bonne préparation». Il a insisté sur la nécessité de recruter les jeunes joueurs dans l’équipe nationale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Pour Claude Leroy, les Léopards ont été très au dessous des autres équipes du Cameroun, du Toto et des Seychelles, qu’ils ont rencontrées ces trois dernières semaines. 

«Je pense que Trésor Mputu a du talent pour jouer dans n’importe quelle équipe du continent européen, dans n’importe quel grand championnat», a-t-il soutenu, ajoutant que «Matumona est aussi un formidable joueur de football». Il a apprécié les exploits d’autres joueurs, comme Mbala Biscot et Deo.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner