RDC : coup d’envoi du tour cycliste international

Des cyclistes congolais sur une avenue de Kinshasa le 12/05/2013, lors d’une séance d’entrainement. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Premier ministre Matata Ponyo a donné le coup d’envoi du premier tour cycliste du Congo ce mercredi 19 juin dans la matinée à Matadi (Bas-Congo) dans l’Ouest de la RDC. Plusieurs personnes se sont amassées au bord des routes pour saluer le passage des coureurs. Une soixantaine de cyclistes composent le peloton dont trente quatre viennent de huit pays d’Afrique et deux de France.

Selon le Premier ministre Matata Ponyo, ce tour répond au souci du gouvernement d’améliorer l’image de la RDC à l’extérieur. Pour réussir le pari de l’organiser en cette période de basse conjoncture économique, la Fédération congolaise de cyclisme a fait appel aux moyens de l’État qui reste le principal sponsor du sport en RDC.

Avec un financement d’un million de dollars américains, les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands en invitant les coureurs du Burkinafaso, du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de l’Ouganda, du Rwanda, de la Tanzanie, du Congo-Brazzaville. La France est représentée dans ce tour avec deux athlètes.

Francis Ducreux, promoteur et organisateur des tours cyclistes sur le continent apporte son savoir-faire à la partie congolaise pour l’organisation de ce premier tour cycliste de la RDC. Appelée aussi tour de l’unité, cette course cycliste permet à la RDC de montrer au monde ses beaux paysages.

Avant de penser à pérenniser cette compétition, l’enjeu pour les organisateurs est de réussir à parcourir les 900 kilomètres compris entre Matadi, Songololo, Kimpese, Inkisi, Kinshasa, Masimanimba et Kikwit. Une réussite de ce tour le ferait entrer dans le calendrier africain des grands tours cyclistes à l’instar de celui du Burkinafaso et d’autres.

Le tracé du Tour cycliste du Congo 2013. Les étapes sont marquées par des points verts (Source: Google Maps)

L’entraîneur de l’équipe ivoirienne affirme que généralement en Afrique de l’Ouest, la plupart des coureurs sont amateurs. Mais il estime que ses coureurs sont expérimentés pour avoir participé dans les différents tours en Afrique.

« Ce sont des coureurs qui font partie de l’équipe nationale. J’attendais un parcours plat mais je suis étonné de voir des montagnes. Je suis agréablement surpris. On pourra s’exprimer. On va voir les autres compétiteurs mais on espère avoir de bonnes places », déclare pour sa part l’entraîneur du Rwanda.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner