V.club-DCMP: les réactions de Mwinyi Zahera et de Florent Ibenge

Mwinyi Zahera, entraîneur du Daring club motema pembe (DCMP) le14/12/2014 au stade Tata Raphaël de Kinshasa lors du match contre l’As V.club, score : 0-1. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les entraîneurs du Daring club motema pembe (DCMP), Mwinyi Zahera, et de l’As V.club, Florent Ibenge, ont chacun tenté d’analyser les prestations de leurs équipes respectives lors du derby de Kinshasa qui les a opposées dimanche 14 décembre en match en retard de la 5e journée. V.club a remporté ce match (1-0) grâce à un but de Luvumbu.

Mwinyi Zahera, récemment nommé à la tête de DCMP, estime que ses joueurs n’étaient pas physiquement en point.

«Je n’ai trouvé aucune fiche technique au niveau physique. L’équipe n’a pas fait une préparation physique cohérente pour qu’elle puisse jouer un match complet. Et ça c’était la clé du match. Quel que soit le plan de jeu, quelle que soit la stratégie, si les jambes ne répondent pas, votre stratégie ne peut pas marcher. C’est ça qui a fait que la deuxième mi-temps soit endommagée par l’état physique des joueurs…Quand vous jouez contre une équipe qui n’est pas préparée ça passe, mais contre une équipe comme V.club qui a une condition physique maximale, ça ne peut pas passer », a-t-il expliqué.

Florent Ibenge entraîneur de l’As V.club le14/12/2014 au stade Tata Raphaël de Kinshasa lors du match contre Daring club motema pembe (DCMP), score : 1-0. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Du côté de V.club, Florent Ibenge a déclaré avoir corrigé le jeu de son équipe en seconde période pour venir à bout de DCMP.  la fin du match, il a confié:

«Il y avait une opposition de style. Le Daring jouait regrouper derrière. Donc, il nous fallait conserver le ballon, ne pas le perdre, les faire courir et trouver la faille. En plus les empêcher de repartir en contre-attaque. Donc, je pense qu’on a bien réussi de ce côté-là, parce que le Daring n’a tiré qu’une seule fois au but par Mbidi en fin de première période. [...] Défensivement, on a fait un très bon match, ensuite offensivement on s’est procuré beaucoup d’occasions même si on ne les a pas concrétisées. Néanmoins, on a rectifié en deuxième mi-temps. Dans ce [genre] de match au sommet, la différence se fait aussi sur de coup de pieds arrêté. Aujourd’hui, on a encore eu la preuve avec un grand joueur qu’on a chez nous qui maîtrise bien cet art de coup de pieds arrêté. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner