Ex-Katanga : les défis des quatre nouvelles provinces

Palais de justice à Lubumbashi, nouveau chef-lieu du Haut-Katanga
Palais de justice à Lubumbashi, nouveau chef-lieu du Haut-Katanga
 

Le démembrement prévu dans la Constitution de 2006 a divisé l’ancienne province du Katanga en quatre nouvelles provinces. Aujourd’hui effectif, ce démembrement crée de nouveaux défis pour lé développement économique des nouvelles provinces.

Au Haut-Katanga, qui hérite de l’ancienne capitale provinciale Lubumbashi, la situation est prometteuse. Avec une économie provinciale qui s’appuie sur l’agriculture et l’industrie minière, le Haut-Katanga semble la province la mieux nantie du démembrement. De plus, la province est dotée de voies routières praticables, qui permettent aux différents territoires d’être reliés entre eux.

Ce n’est pas le cas des provinces de Lualaba et du Haut Lomami. Dans cette dernière, au Haut-Lomami, les routes de desserte agricole sont détruites, et des milliers des tonnes des produits agricoles pourrissent sur les sites de production. Le transport ferroviaire connait aussi des nombreuses difficultés relatives  à l'insuffisance des wagons et à la dégradation de la voie ferrée. Cependant, l’agriculture et un secteur vital pour le développement de la nouvelle province, ainsi que l’aménagement de voies routières vers l’ex-Kasai, condition sine qua non pour le Haut-Lomami pour sortir de son enclavement.

Enfin, au Lualaba, dont le chef-lieu est Kolwezi, la nouvelle province doit miser sur l’industrie minière pour que son économie décolle. Pour plusieurs analystes, l'ouverture de la voie de Lobito en Angola, la voie ferrée de Kisenge vers l’Angola et l'aménagement de la route qui mène à la ville zambienne de Solwezi (située à près de 150 km de Kolwezi) sont salutaires pour l'évacuation des minerais à moindre coût. De même, la réhabilitation de la cimenterie du Katanga et l'entreprise Kisenge de manganèse sont des conditions pour le développement économique de la nouvelle province.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner