Traque des miliciens: l’armée appelle les habitants de Nyamilima à la patience

Des militaires congolais au Nord-Kivu. (Photo Monusco)

Au lendemain de l’appel à la trêve lancé par les habitants de Nyamilima pour accéder à leurs champs, l’armée les invite à attendre la fin des opérations contre les miliciens. Les habitants de cette localité ont fait savoir que ces opérations militaires, lancées depuis trois semaines, ne leur permettaient pas d’accéder aux champs pour récolter du manioc.

Le porte-parole des opérations Sokola 2, Capitaine Ndjike Kaiko, estime, pour sa part, que l’armée ne peut pas exposer la population au crépitement des balles.

« Notre population doit user de sa patience de manière à ce qu’on puisse en découdre une fois pour toute avec ces gens qui mettent en mal leur sécurité », plaide-t-il, ajoutant :

« Tout va se faire en temps utile de manière à leur permettre de regagner les champs. »

Les habitants, eux, se plaignent que les militaires leur bloquent l’accès aux champs pour bien mener leurs opérations contres des groupes armés actifs dans cette zone. Ils disent avoir épuisé toutes leurs réserves de vivres.

«Nous ne savons pas le temps que vont prendre ces opérations. C’est pourquoi nous aurions voulu qu’on nous donne un temps pour évacuer nos récoltes qui sont dans les champs. Aujourd’hui, il n’y a presque plus de nourritures au marché et nos provisions sont terminées. Beaucoup de personnes commencent à dormir ventre creux », a expliqué Kambale Kanduki, un responsable de la société civile locale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner