La Prospérité : « Avion de Congo Airways : Kinshasa dépêche des experts à Dublin ! »

L’arrivée de l’Airbus A 320 de la compagnie aérienne Congo Airways à Kinshasa le 30/07/2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du lundi 24 août 2015

Certains journaux parus ce lundi titrent au sujet de l’avion de Congo Airways bloqué à Dublin en Irlande. Cet avion était attendu à Kinshasa le mardi 25 août.

A la base de cette situation, note La Prospérité, « une vieille affaire qui met aux prises l’Etat congolais, une société américaine d’extraction des minerais (Mimico LLC) et deux sujets américains John Dormer Tyson et Ilunga Jean Mukendi ».

Le journal renseigne que l’entreprise américaine réclame 10 millions d’euros à l’Etat congolais. Le litige date de 2007 et la RDC avait accepté au cours d’un arbitrage de payer 11,4 millions d’euros à la compagnie américaine. Il semble, d’après des chiffres officiels, que l’Etat congolais ait déjà versé 1,3 million d’euros.

Le quotidien s’étonne cependant que la justice irlandaise décide de clouer au sol l’aéronef de Congo Airways, indiquant que l’actuel Gouvernement n’a rien à avoir directement avec le dossier.

Comment ne pas parler d’une machination allant dans le sens d’empêcher l’arrivée du deuxième avion de Congo airways, dont l’inauguration  doit avoir lieu à la fin du mois d’août, commente La Prospérité.

Le journal renseigne que dans les prochains jours, une équipe d’experts congolais en matière d’aéronautique civile et en droit aérien fera le déplacement de Dublin pour entrer en contact avec les personnes concernées par le dossier.

Machination, c’est aussi ce que semble dénoncer Forum des As dans son article consacré à cet avion de Congo Airways bloqué à Dublin.

« Congo Airways : qui torpille les efforts du gouvernement ? », titre le confrère.

Non contents de l’avènement d’une nouvelle compagnie aérienne qui vient casser les prix des trafics à la grande satisfaction des opérateurs économiques, les tenants du statu quo font tout pour saper les actions de l’Exécutif et empêcher l’envol de cette société, soutient le journal.

Forum des As évoque un « vaste complot international visant à torpiller l’envol effectif des activités de Congo Airways ».

Et face à ce « complot », conseille le journal, « chaque congolais doit prendre conscience et défendre les couleurs du pays d’abord ».

En page intérieure, La Prospérité revient aussi sur la déclaration d’Antoine Gizenga à l’occasion du 51e anniversaire de son parti, le Palu.

Le quotidien rapporte que le patron du parti lumumbiste est favorable au dialogue politique initié par le chef de l’Etat. Mais il se dit opposé « aux arrangements particuliers ».

« Oui au rendez-vous du dialogue pris par le président de la République, Joseph Kabila Kabange, parce qu’il va contribuer à l’écartement de tous les obstacles sur le chemin des élections », a déclaré Gizenga cité par La Prospérité.

Toutefois, poursuit le journal, le Palu exclut d’ores et déjà, les arrangements particuliers qui piétineraient la loi et les intérêts du Peuple. A en croire le Chef du Palu, les élections font peur à une classe politique. Partant, écrit encore le quotidien, celle-ci multiplie les prétextes pour les repousser et les éloigner sans cesse.

Le Phare relaie le point de vue d’un autre acteur politique au sujet de ce dialogue politique. Le président du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP), Franck Diongo, estime que ce dialogue est « une arnaque, une supercherie politique, bref un piège  pour obtenir par des stratagèmes le troisième mandat pour le président de la République en fonctions, Joseph Kabila ».

Le Potentiel, pour sa part, voit dans ce dialogue un « piège ».

La majorité qui s’accroche à ce projet a mis à profit ses experts pour planter le décor d’un compromis politique qui viserait à obtenir, avec l’appui de la Cour constitutionnelle, la nomination des gouverneurs, ensuite, l’élection présidentielle au second degré, croit savoir le journal.

Du coup, commente le quotidien, le dialogue se trouve piégé à l’avance.

Le Phare indique dans un autre article que des opposants ont lancé un compte à rebours pour la fin du deuxième mandat de Joseph Kabila.  

« L’opposition décompte Joseph Kabila : J-484 », titre Le Phare.

Ces opposants parmi lesquels Martin Fayulu, Jean-Lucien Busa, Emery Okundji, Gabriel Mokia, Mbaya et Jean-Jacques Chalupa, ont annoncé vendredi que ce compte à rebours sera régulièrement signalé sur des tableaux devant les sièges des partis politiques membres de leur « Dynamique » sur l’ensemble du territoire national.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Elections (62)
Ebola (62)
Ceni (62)
RDC (57)
FARDC (55)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (38)
ADF (36)
FCC (33)
Caf (29)
Opposition (28)
Vclub (26)
Léopards (20)
Mazembe (17)
Linafoot (17)