RDC: plusieurs tonnes de marchandises perdues dans un naufrage sur le fleuve

Des riverains autour des baleinières et des pirogues, accostés ce 06/09/2010 le long du fleuve Congo à Kinshasa, en attendant la fin du chargement. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des tonnes de marchandises ont disparu dans le naufrage de la baleinière dénommée «Ville de Refuge II», survenu samedi 29 août, en amont du village Ngombe, à environ 100 km de Mbandaka (Equateur).

Des témoins affirment qu'aucune perte en vies humaines n’a été enregistrée au cours de cet accident fluvial.

Environ cent cinquante passagers qui étaient à bord de cette baleinière à destination de Businga (Nord Ubangi) ont été évacués par des piroguiers sur un îlot, où ils lancent un SOS aux autorités pour le secours.

Des hommes et des femmes ainsi qu'une trentaine d'enfants, sans vivres et eau potable, ni vêtements et médicaments sont signalés sur cet endroit.

D'après un membre d'équipage, joint sur place au téléphone, l'accident est survenu le samedi vers 14 heures 30, au moment où H/B Ville de refuge 2, parti de Kinshasa, venait de quitter la localité riveraine de Ngombe.

Il indique que l'embarcation voulait emprunter un raccourci lorsqu’elle avait heurté un tronc d'arbre.

L'eau a ensuite envahi la coque de la baleinière avant que celle-ci ne coule progressivement, à quelques mètres de la rive d'un îlot.

Plusieurs effets de valeur qui flottaient, ont été pillés, notamment par des piroguiers qui donnaient l'impression de secourir.

Le pillage allait être systématique, n'eût été l'intervention des éléments de la force navale,  a rapporté un témoin.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner