Haut-Uele : la société civile sensibilise la population au civisme fiscal

Bâtiment administrative de la direction générale des impôts(DGI) à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le Coordonnateur de la Société civile de la province du Haut-Uele, l’abbé Dieudonné Abakuba, a exhorté mardi 1er septembre, les opérateurs économiques, et la population de Dungu à payer les taxes et impôts dus au trésor public.

Selon lui, six mois après le mot d’ordre de la société civile à l’incivisme fiscal, suite à l’enclavement du Haut-Uele avec des travaux de réhabilitation des routes non achevés, quelques améliorations ont été constatées.

«Le changement c’est  d’abord avec la nouvelle province du Haut-Uele. Nous devons lui donner la chance de décoller. Nous avons aussi dialogué avec les autorités qui ont compris notre message, et se sont engagées pour que les travaux d’entretiens routiers pour lesquels la population paye les taxes ne s’arrêtent plus.», a-t-il indiqué.

Aux responsables des régies financières, il leur a demandé de canaliser les recettes vers les agences ou banques indiquées par les autorités compétentes, pour ne pas utiliser l’argent des contribuables à des fins personnelles.

Dans sa tournée, le Coordonnateur de la Société civile du Haut-Uélé, déclare avoir été à Watsa, au centre de négoce de Durba, à Faradje et aux centres d’Aba et Tadu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner