RDC: Washington appelle au transfert pacifique de pouvoir

Le drapeau des Etats-Unis d'Amérique. witchofthecity.com

La sous-secrétaire d’Etat américain à la sécurité civile, la démocratie et les droits de l’homme, Sarah Sewall, appelle les Congolais à «bâtir un fondement pour assurer le premier transfert pacifique de pouvoir de leur histoire». La diplomate américaine a lancé cet appel au cours d’un discours qu’elle a prononcé, mardi 20 octobre, au Centre d’études pour l’action sociale (Cepas) à Kinshasa.

Sarah Sewall a estimé que ce transfert de pouvoir devrait passer par la tenue d’élections libres et équitables dans les délais constitutionnels.

Selon le calendrier global publié  par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en février dernier, la présidentielle et les législatives sont fixées en novembre 2016.

A (re) Lire: Grands lacs : les Etats-Unis «concentrés» sur les élections et le respect de la Constitution

En séjour d’une semaine en RDC, Sarah Sewall a également invité la majorité, l’opposition et la société civile à résoudre urgemment les problèmes de la mise à jour du fichier électoral et à établir par consensus un calendrier électoral réaliste.

A cette fin, elle assure que le gouvernement américain a décaissé plus de 62 millions de dollars pour appuyer le processus électoral en RDC.

Dans son allocution, l’ambassadrice américaine a par ailleurs exprimé le souci de Washington de voir le Kinshasa et la Monusco reprendre leur coopération conjointe contre des groupes armés qui écument la partie Est de la RDC (FRPI, FDLR et autres miliciens) pour mettre fin au cycle de violence et préserver l’intégrité territoriale.

Sarah Sewall a, en outre, salué les avancées importantes réalisées par le gouvernement congolais dans la lutte contre le viol en période de guerre.

Car, a-t-elle reconnu, les cours militaires ont jusqu’à présent condamné plus de 180 personnes, y compris des membres des forces de sécurité pour des crimes liés aux violences sexuelles.

Sarah Sewall a lancé cet appel une semaine après que l’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, Thomas Perriello, a appelé tous les dirigeants de cette région au respecter les constitutions de leurs pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner